Farine de roche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Farine de roche s'écoulant dans le lac Peyto.
La rivière Muru s'écoulant dans le lac Gjende en Norvège.

La farine de roche, ou farine glaciaire, est un ensemble de fines particules de roches, de la taille du limon, générées par le meulage mécanique du substrat rocheux par des glaciers[1]. Le matériau étant très petit, il apparaît en suspension dans l'eau des rivières, troublant l'eau qui est alors parfois appelée lait glaciaire[2],[3].

Couleur[modifier | modifier le code]

Lorsque les sédiments pénètrent dans une rivière, ils la colorent en gris, marron clair, bleu-vert ou lait. Si la rivière s'écoule dans un lac glaciaire, le lac peut apparaître turquoise.

Formation[modifier | modifier le code]

La farine de roche est typiquement formée par mouvement glaciaire, lorsqu'un glacier meule les côtés et le fond de la roche sous lui. Elle peut également être produite par météorisation, le gel de l'eau pouvant briser la roche.

Bien que de la taille de l'argile, les particules de farine de roche sont essentiellement du quartz ou du feldspath broyés. La farine est transportée par les eaux de fonte, les particules se déplaçant en suspension.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Glossary of Glacier Terminology », United States Geological Survey
  2. (en) « Glossary of Terms: G: Glacial Milk », PhysicalGeography.net
  3. (en) Viven Gornitz, Encyclopedia of Paleoclimatology and Ancient Environments, Springer Netherland,‎ 2007, 361-374 p. (ISBN 978-1-4020-4551-6)