Eugène Van Dievoet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eugène van Dievoet)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dievoet.
1923 : Woluwe-Saint-Lambert, rue Vergote 30 (anciennement n° 14 à Schaerbeek), maison personnelle de l'architecte-ingénieur Eugène Van Dievoet.

Eugène Van Dievoet (Bruxelles, 9 mai 1862 - 20 mars 1937), est un architecte belge, chevalier de l'Ordre de Léopold à titre militaire, Officier de l’Ordre de la Couronne, Médaille commémorative du règne de S.M. Léopold II, Croix militaire de 1ère classe, auteur principalement de bâtiments de style Art déco et Beaux-arts à Bruxelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugène Van Dievoet est le fils de Ernest Jean-Louis Van Dievoet (Bruxelles, 16 juillet 1835 — Saint-Gilles, 28 août 1903) et de Léonie Joséphine Françoise Most (Anvers, 14 juillet 1838 - Bruxelles 1943), fille de Ferdinand Gustave Adolphe Most et de Ghislaine Philippine Pauline Delsart ; et le petit-fils d'Eugène Van Dievoet et de Hortense Poelaert, sœur du célèbre architecte Joseph Poelaert. Il est donc le cousin germain de l'architecte Henri Van Dievoet et du décorateur Art nouveau Gabriel Van Dievoet.

Il a épousé Léonie Caroline Catherine Quarez, née à Liège le 22 mai 1865 et décédée à Woluwe-Saint-Lambert, rue Vergote 30, le 6 décembre 1944, fille de Philippe Guillaume Quarez et de Catherine Lambertine Marie Ogis. Ils n'eurent pas d'enfants.

Carrière[modifier | modifier le code]

Eugène Van Dievoet commença une carrière d'architecte militaire et se forma à l'École royale militaire (48 ème promotion, génie, 1880-1885).

Il fut major du génie, ingénieur, professeur à l'École royale militaire et membre de la Société royale d'archéologie de Bruxelles[1] dès 1936.

Après ses activités militaires, il devint architecte civil (domicilié rue Vergote 30) et construisit de nombreuses maisons et immeubles à appartement de style Art déco ou Beaux-arts à Bruxelles.

Le catalogue, tant de son œuvre comme architecte militaire que civil, reste à établir.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1922 : Schaerbeek : Maison de Monsieur Brison, agent de change, boulevard Reyers, 120, maison bourgeoise en brique et pierre bleue, style Louis XV éclectique.
  • 1923 : Bruxelles, rue des Fabriques, n° 32, maison bourgeoise en style Beaux-Arts.
  • 1923 : Bruxelles, rue des Fabriques n° 32A à 36A, immeuble à appartements de cinq niveaux en style Art déco.
  • 1923 : Woluwe-Saint-Lambert : rue Vergote 30 (anciennement n° 14 à Schaerbeek), habitation personnelle de l'architecte, maison bourgeoise de style éclectique d'inspiration Beaux-Art[2].

Iconographie de son œuvre architecturale[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1935: Histoire de l'École militaire, 1834-1934, Bruxelles, imprimerie Marcel Hayez, 1935, p. 361.
  • 1936: Bulletin de la Société Royale d'Archéologie de Bruxelles, 2 mars 1936.
  • 1993: Le patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Pentagone E-M, Bruxelles, Pierre Mardaga, éditeur, 1993, volume 1B, p. 41.
  • 2003: Anne Van Loo (dir.), Dictionnaire de l'Architecture en Belgique de 1830 à nos jours, Anvers, Fonds Mercator, 2003, p.561.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin de la Société Royale d'Archéologie de Bruxelles, 2 mars 1936, nouveau membre effectif, Eugène Van Dievoet, ingénieur, 14, rue Vergote. (Le n° 14 est devenu par la suite le n° 30).
  2. Rue Vergote 30 (anciennement n° 14 à Schaerbeek) à Woluwe-Saint-Lambert : Archives Communales de Schaerbeek/Urbanisme 273-14.

Liens internes[modifier | modifier le code]