Eudes Ier de Troyes (robertien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Eudes Ier de Troyes

Eudes Ier, mort le 1er août 871[1], fut comte de Troyes.

Sa filiation n'est pas connue avec certitude. Son prénom et celui de ses fils le classent incontestablement dans la parenté proche d'Eudes d'Orléans. Les dernières études le considèrent comme un fils de Robert († 834), comte de Worms et d'Oberrheingau, et de Waldrade, sœur d'Eudes d'Orléans. Selon celles-ci, il serait donc un frère de Robert le Fort.

De par ses liens familiaux, c'est un fidèle de Charles II le Chauve, qui épouse en 846 Ermentrude, fille d'Eudes d'Orléans. Possessionné comme son frère en Austrasie, il quitte ses biens au traité de Verdun (843) pour rejoindre Charles II le Chauve. En 846, celui-ci le fait comte d'Angers et le marie à Wandilmodis. Il possède également des biens dans la région de Châteaudun.

En 852, après la mort du comte Aleran, il est nommé comte de Troyes et son frère Robert lui succède à Angers. En 858, Charles II le Chauve nomme son fils Louis II le Bègue, comte du Mans, et Robert, inquiet, se révolte et appelle Louis le Germanique à son secours. Eudes suit son frère dans sa révolte, mais les frères échouent et le comté de Troyes est confisqué et confié à Rodolphe de Ponthieu, oncle de Charles II le Chauve.

On ne sait pas si Eudes récupéra le comté de Troyes à la mort de Rodolphe. En tout cas, son frère fit sa soumission en 861 et reçut le marquisat de Neustrie.

Enfants[modifier | modifier le code]

De Wandilmodis, Eudes avait eu :

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie d'Eudes de Blois sur le site Medieval Lands