Etoki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un etoki (絵解き?) est au Japon une séance d’explication des peintures bouddhiques telles que les mandala ou les emaki. Originaire d’Inde et de Chine, cette pratique apparaît au Japon au moins au Xe siècle à l’époque de Heian et continue jusqu’à nos jours.

L’etoki est dans l’ancien temps l’apanage du clergé dans un but didactique ou prosélyte : expliquer les enseignements religieux et transmettre la foi bouddhique par l’illustration, d’abord à la noblesse, puis également au peuple dans des séances publiques à partir du XIIIe siècle. Les explications, accompagnées de prêches et de sermons, portent avant tout sur le sens religieux des peintures. À partir de l’époque d’Edo, les etoki peuvent également prendre la forme de divertissements culturels ou de spectacles dans les festivals organisés par des laïcs.

Le terme etoki désigne également en japonais la personne qui explique les peintures.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Ikumi Kaminishi, Explaining Pictures: Buddhist Propaganda And Etoki Storytelling in Japan, University of Hawaii Press,‎ 2006, 246 p. (ISBN 9780824826970, lire en ligne)
  • (en) Kevin Gray Carr, The Materials Facts of Ritual: Revisioning Medieval Viewing through Material Analysis, Ethnographic Analogy, and Architectural History, John Wiley & Sons,‎ 2011 (ISBN 9781444396324, lire en ligne)
  • (ja) « 絵解き », sur http://kotobank.jp (recueil de citations encyclopédiques)