Ductal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ductal est une marque déposée par les groupes français Bouygues et Lafarge relative à un béton fibré. Développée en commun par les deux entreprises et couverte par des brevets communs, cette technologie possède des propriétés particulières en termes de résistance mécanique (compression et flexion) mais aussi de résistance aux agressions de toutes sortes[1].

Description[modifier | modifier le code]

Ce matériau permet, à résistance égale, de construire des structures plus légères ou plus fines qu'avec les bétons traditionnels[2]. Il est malléable, peut se couler dans un moule, se colorer et a un toucher doux[3].

Il a été utilisé sous la direction des architectes Rudy Ricciotti (Passerelle de la Paix, à Séoul[4] ; toiture de la Villa Navarra ; Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, Marseille), Frank Gehry (Fondation Louis-Vuitton) ou Jean Nouvel (projet du nouveau Musée national du Qatar, prévu pour 2013[5]).

Ductal peut être utilisé également pour des éléments à fonction utilitaire ou décorative[6] ou du mobilier intérieur ou extérieur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Pelt, C'est vert et ça marche, Paris, Fayard, 2007. (ISBN 2213640521) (En ligne).
  2. « Du coup, le ductal permet de réduire voire de supprimer les armatures classiques en acier du béton armé et de consommer ainsi moins de ressources naturelles. » Jean-Marie Pelt, loc. cit.
  3. Dominique Auzias, Jean-Paul Labourdette, Qatar 2013-2014, Petit Futé, 2012. (ISBN 2746964066) (En ligne). À propos de l'utilisation par Jean Nouvel pour le Musée national du Qatar.
  4. Paul Ardenne, Codex, Rudy Ricciotti, Springer, 2004, p. 132. (ISBN 3764369663) (En ligne).
  5. Frédéric Edelmann, « Jean Nouvel révèle à New York les plans du Musée national du Qatar, qu'il va construire à Doha », Le Monde, 24 mars 2010.
  6. On peut donner comme exemple les pots destinés à accueillir des bambous sur les balcons de la Tower-Flower conçue par Édouard François à la porte d'Asnières, à Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]