Dorsoduro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dorsoduro
Localisation du Sestière sur un plan de Venise
Localisation du Sestière sur un plan de Venise
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Type Sestière
Ville Venise
Démographie
Population 15 586 hab. (2007)
Géographie

Dorsoduro est un des six sestieri de Venise. Il occupe la partie méridionale de la ville, au sud des sestieri de Santa Croce et San Polo, englobant également les îles situées au sud du canal de la Giudecca (dont l'île de le Giudecca), à l'exception de l'île de San Giorgio Maggiore qui appartient au sestiere de San Marco.

Son nom proviendrait de la nature du terrain, plus ferme que les terres marécageuses environnantes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les îlots de Dorsoduro au nord du canal de la Giudecca.
Les canaux de Dorsoduro au nord du canal de la Giudecca.
Les canaux de l'île de la Giudecca.

Au nord, le sestiere est séparé de celui de Santa Croce, de l'ouest vers l'est, par la suite des canaux Scomenzera, Santa Maria Maggiore, Rio Nuovo, Malcantòn, Ca' Foscari et San Pantalòn. Le canal de la Frescada le sépare du sestiere San Polo jusqu'au Grand Canal. La limite du sestiere suit le Grand Canal jusqu'à la Douane de mer.

Enjambant le canal de la Giudecca, le sestiere comprend également les îles de la Giudecca, de Sacca Fisola et de Sacca San Biagio à la pointe occidentale de la Giudecca.

Le sestiere est subdivisé en dix contrade ou quartiers:

  1. Santa Agnese, autour de l'Église Sant'Agnese;
  2. Anzolo Rafael, autour de l'Église dell'Angelo Raffaele;
  3. San Barnaba, autour de l'Église San Barnaba;
  4. San Basegio, autour de l'Église San Basilio (détruite);
  5. San Gregorio, autour de l'Église San Gregorio(it), déconsacrée;
  6. Santa Margherita, autour de l'Église Santa Margherita, déconsacrée;
  7. San Nicolò dei Mendingoli, autour de l'Église San Nicola di Mira ;
  8. San Pantalon, autour de l'Église San Pantaleone;
  9. San Trovaso, autour de l'Église Santi Gervasio e Protasio;
  10. San Vio, autour de l'Église San Vito, détruite.

Histoire[modifier | modifier le code]

La partie occidentale qui constituait l'île de Mendigola fut colonisée bien avant que le Rialto devint en 828 le centre vital de Venise. À l'emplacement de cette île, fut construite au XIe siècle l'église San Nicolò dei Mendicoli. Au cours du XVIIIe siècle, grâce à la bonification des marécages saumâtres, de nouveaux terrains apparurent pour la création de structures portuaires, industriels et de bâtiments populaires.

Les longs quais ininterrompus des Zattere qui bordent, du Quartier de San Basegio jusqu'au bassin de Saint Marc, le côté meridional du Sestiere furent construits au cours du XVIe sièclequand, margés et pavés, ils remplacèrent les toboggans des nombreux squeri (chantiers navals) qui se penchaient vers les eaux lagunaires.

Les îles adjacentes furent colonisées par la suite jusqu'à la Punta della Dogana (« Pointe de la Douane »), nommée ainsi en raison de l'installation de la « Douane de Mer », elle-même adjacente au bassin de Saint-Marc. La dernière zone bonifiée fut à l'endroit où se trouve aujourd'hui la basilique de la Salute.

La liaison directe piétonne du sestier de Dorsoduro avec le centre de la ville fut garanti avec l'édification du Pont de l'Académie (1854), qui traversa alors le Canalasso après celui du Rialto, ce qui influa fort sur la destinée urbanistique des zones contiguës.

Églises et monuments[modifier | modifier le code]

Parmi les églises principales du sestiere, on citera Santa Maria Del Carmini, la Salute située sur un des plus beaux emplacements de Venise au débouché du Grand Canal sur le bassin de San Marco, et Saint Sébastien et ses Véronèse. On citera également San Pantalòn et son plafond en trompe-l'œil, Église dell'Angelo Raffaele, San Nicolò dei Mendicoli, San Barnaba, Ognissanti et San Trovaso. Sur le quai des Zattere longeant le canal de la Giudecca, on peut voir la Visitation, les Gesuati et le Saint-Esprit, tandis que leur font face, sur l'île de la Giudecca, Saint Euphémie, le Rédempteur et les Zitelle.

Parmi les palais, on citera Ca'Rezzonico avec son musée du XVIIIe siècle, le Palazzo Moro, le Palazzo Loredan, le Palazzo Barbarigo et Ca'Dario, tous sur le Grand Canal.

Le musée le plus important est bien sûr la Galerie de l'Académie en face du pont du même nom. La Scuola Grande dei Carmini contient notamment un cycle de peintures de Tiepolo. Entre l'Académie et la Salute, le musée Peggy Guggenheim expose des œuvres contemporaines dans le Palais Venier dei Leoni.

Il convient de citer enfin le Squero de San Trovaso, où l'on peut voir un atelier de construction de gondoles et le quai des Zattere qui constitue tout au long de ses 1 500 mètres une des promenades les plus agréables de Venise.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]