Doradille du nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Doradille du nord

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Asplenium septentrionale
vallon du Puits d'Enfer, Exireuil

Classification
Règne Plantae
Sous-règne Viridaeplantae
Infra-règne Streptophyta
Division Tracheophyta
Sous-division Pteridophytina
Classe Polypodiopsida
Sous-classe Polypodiidae
Ordre Polypodiales
Famille Aspleniaceae
Genre Asplenium

Nom binominal

Asplenium septentrionale
(L.) Hoffmann, 1795

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Dans la vallée de l'Ahr en Allemagne


La Doradille du nord (Asplenium septentrionale) est une fougère de la famille des Aspleniaceae.

Description morphologique[modifier | modifier le code]

C'est une petite fougère qui se présente en touffes très serrées, avec des frondes très particulières en forme de lanières une ou deux fois bifurquées. Les sores sont à la face inférieure des frondes. Les frondes de l'année précédentes persistent sous forme de lanières desséchées[1].

Dénomination régionale[modifier | modifier le code]

Asplenium septentrionale possède divers noms vernaculaires en fonction des synonymes utilisés: Doradille septentrionale, Asplénie septentrionale, Asplénium septentrional, Asplénie du Nord ou encore Doradille nordique[2].

Reproduction[modifier | modifier le code]

La sporulation a lieu en été.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

C'est une plante héliophile des falaises et rochers siliceux. Elle est plus fréquente en montagne, mais peut se rencontrer à basse altitude dans des sites rocailleux. Elle délaisse les sols calcaires, mais on peut alors la rencontrer sur des blocs erratiques granitiques.

En France, elle bénéficie d'une protection départementale ou régionale dans plusieurs départements.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (1 nov. 2012)[3] :

  • sous-espèce Asplenium septentrionale subsp. caucasicum

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F. VEST, R. BAJON, septembre 2000. Asplenium septentrionale (L.) Hoffm.. In Muséum national d'Histoire naturelle [Ed]. 2006. Conservatoire botanique national du Bassin parisien, site Web. http://www.mnhn.fr/cbnbp.
  2. Référence Tela Botanica (France métro) : Asplenium septentrionale (L.) Hoffm., 1795 (fr) (consulté le 1 nov. 2012)
  3. NCBI, consulté le 1 nov. 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :