Domaine seigneurial Sainte-Anne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Domaine seigneurial Sainte-Anne
Ruine de l'ancien manoir avec son annexe et son appentis.
Ruine de l'ancien manoir avec son annexe et son appentis.
Présentation
Date de construction 1765
Date de démolition 1927 (manoir)
Protection Site patrimonial cité (2010)
Site web [www.domaine-steanne.com]
Géographie
Pays Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité régionale de comté Les Chenaux
Municipalité Sainte-Anne-de-la-Pérade
Adresse 910, rue Sainte-Anne
Localisation
Coordonnées 46° 34′ 04″ N 72° 11′ 28″ O / 46.567800833333, -72.19108777777846° 34′ 04″ Nord 72° 11′ 28″ Ouest / 46.567800833333, -72.191087777778  

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Domaine seigneurial Sainte-Anne

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Domaine seigneurial Sainte-Anne

Le Domaine seigneurial Sainte-Anne est un ancien domaine seigneurial situé à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Il comprend les ruines de l'ancien manoir seigneurial. Il a été cité site patrimonial par la Municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade en 2010.

Le lieu présente l'exposition permanente «Quand l'histoire se raconte...» depuis 2003. Cette exposition retrace l'histoire de trois personnages célèbres ayant habité le Domaine seigneurial, soit Madeleine de Verchères, défenderesse du fort de Verchères, Elizabeth Hale, épouse bourgeoise du politicien anglais John Hale, ainsi qu'Honoré Mercier, ancien premier ministre de la province de Québec de 1887 à 1891.

Le site est géré par la Société du site Madeleine de Verchères depuis 1995 et vise à conserver, gérer, animer et promouvoir le site historique. Chaque été, une exposition artistique temporaire est également présentée dans le hall d'accueil du Domaine seigneurial Sainte-Anne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]