Derrick Jensen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Derrick Jensen (né le ) est un écrivain américain, partisan du sabotage environnemental, vivant en Californie, il a publié plusieurs livres défiant la société contemporaine et les valeurs culturelles parmi lesquels The Culture of Make Believe (2002) et plusieurs essais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jensen dénonce ce qu'il appelle la haine, la malhonnêteté et l'effet destructeur dans la culture industrialisée contemporaine. Il argue du fait qu'en dépit des dommages faits à la planète, le système politique et industriel et la culture plus large les soutenant ne changeront jamais volontairement de direction. Par conséquent, il propose que les écologistes soient plus actifs en commettant des actes d'éco-sabotage pour frapper « les points d'appui et goulots d'étranglement », points faibles du système industriel, afin d'accélérer sa chute irrémédiable et laisser à la Terre une chance de récupérer. Comme il dit, « chaque matin quand je me réveille, je me demande si je devrais écrire ou faire sauter un barrage ».

Dans son dernier travail (Endgames) il explore le pacifisme et la non-violence à travers l'Histoire pour finalement les rejeter comme étant inefficaces pour stopper la destruction. Alimentant ce que Jensen appelle les "faux espoirs", il les définit comme collaborateurs et nocifs en dépit de leur apparence à offrir une alternative ou une résistance.

Jensen prétend qu'une façon de vivre différente et harmonieuse est possible et qu'on peut le voir dans beaucoup de sociétés du passé comprenant beaucoup de cultures américaines indigènes. Cette façon différente de vivre est caractérisée par l'honnêteté, l'appréciation de la beauté, et le raccordement avec la Nature.

Politiquement, le travail de Jensen penche en faveur d'une révolution des valeurs, de soi-même et de la société. Ses idées sont souvent en conformité avec l'éco-anarchisme, l'anarcho-primitivisme et le néo-tribalisme.

Les thème récurrents dans l'œuvre de Jensen sont les discussions de son père abusif, les similitudes des différents formes d'oppression dans la société industrielle, le rôle du mensonge dans le maintien d'une oppression systématique, la communication inter-espèces et ce qu'il voit comme la nécessité de réduire la civilisation.

Il a enseigné l'écriture créatrice à la prison d'État de Pelican Bay et à l'université orientale de Washington.

Citations[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

"Nous sommes les membres de la culture la plus destructive n'ayant jamais existé. Notre assaut sur le monde naturel, sur les indigènes et les autres cultures, sur les femmes, les enfants, sur chacun d'entre nous par la possibilité d'un suicide nucléaire ou par d'autre moyens -- tout ceci est sans précédent dans son énormité et sa férocité." Listening to the Land

"il ne peut y avoir aucune vraie paix en vivant avec quelqu'un qui a déjà déclaré la guerre, aucune paix mais une capitulation. Et même cela, comme nous voyons autour de nous, n'aboutit pas davantage à la paix mais à d'autres dégradations et exploitations. Nous sommes responsables non seulement de ce que nous faisons mais de ce que nous sommes capable d'arrêter. Avant de pouvoir parler de paix, nous devons parler honnêtement de comment stopper par tous les moyens possibles ceux qui ont déclaré la guerre au monde et à nous. Ceux qui détruisent ne s'arrêteront pas parce que nous le demandons gentiment. Il n'y a qu'un seul langage qu'ils comprennent et tout le monde ici sait duquel il s'agit. Pourtant nous n'en parlons pas ouvertement." A Language Older than Words

Liste partiel des travaux publiés[modifier | modifier le code]

En français 
  • Pendant que la planète flambe, 50 gestes pour continuer à nier l'évidence, avec Stephanie McMillan, 2010, éd. La boite à bulle.
En anglais 
  • Listening to the Land: Conversations about Nature, Culture, and Eros, 1995, 2002
  • Railroads and Clearcuts: Legacy of Congress's 1864 Northern Pacific Railroad Land Grant, Spokane: Inland Empire Public Lands Council, avec George Draffan et John Osborn, 1995
  • A Language Older Than Words, 2000
  • The Culture of Make Believe, New York: Context Books, 2002, ISBN 1893956288, LoC HT1523.J46 2002
  • Strangely Like War: The Global Assault on Forests, avec George Draffan, 2003
  • Standup Tragedy (live CD)
  • The Other Side of Darkness (live CD), 2004
  • Walking on Water: Reading, Writing, and Revolution, 2004
  • Welcome to the Machine: Science, Surveillance, and the Culture of Control, avec George Draffan, 2004
  • Endgame, Volume 1: The Problem of Civilization, 2006
  • Endgame, Volume 2: Resistance, 2006
  • As the world burns, 50 simple things you can do to stay in denial, avec Stephanie McMillan, 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]