Densha otoko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Densha otoko

Titre original 電車男
Genre comédie, romance
Pays d'origine Drapeau du Japon Japon
Nb. d'épisodes 13 (deux épisodes spéciaux inclus)
Diff. originale 7 juillet 200522 septembre 2005

Densha otoko (電車男), littéralement « l'Homme du train ») narre l'histoire d'un otaku (Yamada) d'une vingtaine d'années qui sauve une belle jeune fille, qu'il surnommera Hermès (son prénom est en réalité Saori), lorsque celle-ci se fait agresser par un ivrogne, et détaille leurs rendez-vous successifs ainsi que ses appels à l'aide sur un forum de discussion (dans la série, ce forum semi-fictif est appelé « Aladdin Channel »).

Densha Otoko a débuté comme une discussion sur le forum 2channel, supposément une histoire vraie. Cette histoire fut ensuite adaptée en roman, en manga, en long-métrage (sorti en juin 2005), et finalement, en une série TV diffusée de juillet à septembre 2005 sur la chaîne Fuji TV. Comme les producteurs, certaines personnes attestent de la véracité de cette histoire et prétendent être entrés en contact avec le vrai Densha Otoko. Toutefois, rien ne prouve que l'histoire soit entièrement vraie.

Densha Otoko est l'exemple type de l'otaku gentil, qui désire mener une vie normale mais qui est trop timide pour trouver une petite amie ou parler normalement en dehors des discussions sur un forum. La série télévisée montre d'ailleurs un grand nombre d'internautes, témoignant de la taille importante de cette classe que constituent les otaku.

En dehors de cet aspect "informatique", l'histoire fait également la part belle aux meilleurs côtés des otaku : ils sont coopératifs, compétitifs, gentils et honnêtes. De plus, le style d'Hermès correspond au fantasme de la plupart des otaku. Cette histoire fait intervenir beaucoup de monde venant d'internet, il n'y a pas d'auteur unique. Elle démontre toutes les craintes et l'anxiété des otaku, mais également leur cœur pur. En ce sens, Densha Otoko est un parfait exemple de cette jeune génération.

L'histoire[modifier | modifier le code]

Yamada Tsuyoshi, jeune homme de 23 ans, n'est pas le modèle de l'homme comblé. Chétif, plutôt malchanceux, charié par son patron et ses collègues de bureau, il a une vie épuisante et pour couronner le tout, c'est un otaku tout ce qu'il y a de plus véritable, ce qui n'est pas pour améliorer ses relations avec les "gens normaux". C'est dans ce contexte de vie plutôt misérable que va lui arriver l'événement de sa vie. Un soir dans le train, de retour d'Akihabara, quartier populaire de Tôkyô favori des otaku, il prend la défense d'une jeune femme qu'un vieil homme ivre agressait verbalement. Le pauvre jeune homme ne s'en sort pas sans un coup sur le nez et se fait voler la vedette par un salaryman (homme d'affaires) qui se débarrasse du vieil homme. Cela étant, la jeune femme, Saori, est touchée par son courage et prend son adresse pour lui faire parvenir un cadeau de remerciement.

Et c'est là qu'intervient un élément clef de cette série : le forum. Rentré chez lui, Tsuyoshi se connecte sur un forum pour célibataires "Aladdin Channel" qu'il n'avait fait, jusqu'à présent, que lire et commence à y narrer son histoire... La suite de cette série raconte donc comment toutes les personnes présentes sur le forum vont aider le jeune Tsuyoshi à conquérir le cœur de la douce Saori malgré les différences évidentes de personnalité d'une part mais également de style de vie qui les séparent (lui, issu d'une famille modeste, est un otaku invétéré alors qu'elle provient d'une famille riche et adepte des très bonnes manières...). De conseils d'habillage en traduction du langage féminin, tous ces gens vont prendre rapidement une place importante dans la vie du jeune homme et vont l'aider à devenir un homme meilleur et qui saura toucher le cœur de Saori par sa tendresse et son honnêteté.

Série télévisée[modifier | modifier le code]

La série contient de nombreuses références et hommages à la culture otaku. Le générique d'introduction a été créé par les studios Gonzo, et il est en fait un hommage au film d'animation qui introduisait la convention Daicon IV.

Il est beaucoup fait usage de l'art ASCII sur le forum, mais également lors des saynètes de transition. La musique du premier épisode est Mr Roboto par Styx. La musique des génériques suivants est Twilight, par le groupe de rock des années 1970 Electric Light Orchestra, qui est également utilisée dans le générique de Daicon IV. Le générique de fin est Sekai-wa sore-o ai-to yobundaze (世界はそれを愛と呼ぶんだぜ) par Sambo Master

Ambiguïté[modifier | modifier le code]

Ce drama est censé être tiré d'une histoire vraie. En effet, dans l'un des premiers épisodes, il est indiqué qu'il a été inspiré de faits réels. L'histoire n'est certainement pas fidèle à ces faits réels puisque le terme "inspiré" sous entend qu'elle aurait pu être modifiée. Enfin, dans l'épisode spécial (le 12ème), dans le générique de fin, on peut clairement lire "Ce drama est une fiction.". Deux possibilités sont alors offertes pour cette dernière inscription, l'une est qu'elle concerne uniquement l'épisode bonus, l'autre, que le drama entier n'est qu'une invention.

Acteurs[modifier | modifier le code]

Équipe de production[modifier | modifier le code]

Titre des épisodes[modifier | modifier le code]

  1. 「100万人が見守った恋の行方」 / Un amour regardé par plus d'un million de personnes
  2. 「初デートへ向け大変身」 / Je ne suis pas prêt pour mon 1er rendez-vous
  3. 「初デートに大ピンチ!!」 / Crise pour le 1er grand rendez-vous !!
  4. 「夏!サーフィン大特訓」 / C'est l'été! Grands cours de surf accélérés!
  5. 「ストーカー撃退大作戦」 / La grande stratégie anti-voyeur !
  6. 「告白は波乱の幕開け!」 / Une confession est le début de tous tes ennuis !
  7. 「脱オタク!!涙の誕生日」 / L'otaku c'est fini ! L'anniversaire des larmes.
  8. 「復活!!涙のオタク激白」 / Je revis ! Fini les larmes d'otaku.
  9. 「最終決戦は悲劇の予感」 / Pressentiment de stratégie pour la dernière bataille
  10. 「最終章!奇跡の大逆転」 / Dernier chapitre ! Grande inversion de miracle
  11. 「史上最大の告白!!涙の卒業式」 / La plus grande confession de l'histoire ! La cérémonie de remise des diplômes des larmes

Spéciaux[modifier | modifier le code]

La série comporte aussi deux épisodes spéciaux d'approximativement 1h30. Le premier, diffusé deux semaines après la fin de la série, fait directement suite à celle-ci et aborde notamment des moments-clés sous un angle différent, et s'attarde sur quelques channelers, dont un certain « Guitar Otoko ». Le second quant à lui, s'est vu diffusé exactement un an après la fin de la série, et confronte Densha Otoko à une ultime épreuve : maintenir son intimité !

  • SP1: 「もう一つの最終回スペシャル 電車男VSギター」 / Une dernière fois SPECIAL Densha contre Guitar Otoko
  • SP2: 「電車男DELUXE 最後の聖戦」 / Densha Otoko DELUXE La dernière croisade

Bande Originale[modifier | modifier le code]

Long-métrage[modifier | modifier le code]

Les acteurs principaux du long-métrage sont Takayuki Yamada et Miki Nakatani. Cette réalisation fut un gros succès au box-office et a permis de rendre l'histoire de Densha Otoko populaire au Japon. À Tokyo, quiconque prétendait être un otaku recevait un bon de réduction sur le prix d'une place.

Atsushi Itō, qui joue Densha Otoko dans la série télévisée, fait une apparition dans le film (dans le rôle d'un autre personnage cependant). Takayuki Yamada apparait aussi (caméo) dans le 1er épisode de la série télévisée, lorsque l'homme ivre se fait maîtriser.

Les manga[modifier | modifier le code]

L'histoire fait l'objet de quatre adaptations différentes en manga :

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]