David Park

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Park

Naissance 17 mars 1911
Boston, Massachusetts
Décès 20 septembre 1960 (à 49 ans)
Berkeley, Californie
Nationalité Américain
Activités Peinture
Formation Ecole des Beaux-Arts de Californie (California School of Fine Arts-CSFA), (actuel San Francisco Art Institute)
Élèves Richard Diebenkorn, Elmer Bischoff, Paul John Wonner, Nathan Oliveira, Manuel Neri et Joan Brown
Mouvement artistique Ecole de San Francisco

David Park (17 mars 1911-20 septembre 1960)[1] fut un peintre et un pionnier du Ecole de San Francisco durant les années 1950.


Biographie[modifier | modifier le code]

David Park fait partie de ces jeunes de l'après guerre qui vont intégrer le San Francisco Art Institute qui est encore à l'époque l'Ecole des Beaux-Arts de Californie(California School of Fine Arts - CSFA). Il va faire renaitre l'intérêt pour le figuratif, à partir d'un travail tout en expérimentation autour de formes abstraites dont il tirera parti des formes, couleurs et chaleurs particulières. Park, avec Richard Diebenkorn et Elmer Bischoff, vont rompre avec l'esprit dominant la peinture de l'époque, supporté par Clyfford Still, lui-même enseignant à l'institut, créant les bases de ce qu'on appellera bientôt l'Ecole de San Francisco. Leur influence se ressentira sur le travail des artistes des artistes de ce mouvement plus tard, notamment Paul John Wonner, Nathan Oliveira, Manuel Neri, Henry Villierme et Joan Brown.

Bien que ces peintres aient commencé leur carrière dans un style qu'on peut qualifier d'objectif (par opposition à l'expressionnisme), passant de la structure de l'espace par des formes abstraites à une interprétation du monde physique et des sujets de représentation par l'expérimentation picturale (formes, couleurs, textures et températures). Park réalise alors que la focalisation sur l'abstraction attire l'attention sur l'artiste et non sur l'œuvre. Il estime donc plus important de se recentrer sur le présent, de dialoguer avec la nature. "Je crois que nous vivons une époque qui privilégie le besoin de nouveauté, de promouvoir des concepts".

David Park va se lancer dans la peinture figurative de 1950 à la fin de la décennie. C'est à ce moment-là qu'il apprend être atteint d'un cancer.

Travaillant essentiellement de mémoire[2], il peint d'abord ce qu'il voit: Les enfants qui jouent dans la rue, les musiciens, ses copains, les gens chez eux. Plus tard, il se lance dans de plus classiques nus, des baigneuses, mais dans un style monumental. Lorsque la maladie l'empêche de peindre à l'huile, il continue de travailler à l'aquarelle jusqu'au dernier moment. Il meurt en 1960.

Une rétrospective de son œuvre a eu lieu au Whitney Museum of American Art de New York, en 1988–1989.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Art Encyclopaedia
  2. Armstrong 1989, p. 38.

Références[modifier | modifier le code]

Voir également[modifier | modifier le code]