Dai Nihonshi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Dai Nihonshi (大日本史), littéralement « Grande Histoire du Japon », est un livre sur l'histoire du Japon commencé au XVIIe siècle durant l'époque d'Edo, par Tokugawa Mitsukuni, le chef du clan Mito, branche du clan Tokugawa. Après sa mort, le travail est poursuit par le clan Mito jusqu'à ce qu'il soit achevé au cours de l'ère Meiji. L'ouvrage débute avec l'empereur Jimmu, le légendaire premier empereur du Japon au début de la période Kofun, et couvre les cent premiers empereurs, se concluant avec l'empereur Go-Komatsu après la fusion des dynasties du Nord et du Sud en 1392.

L’œuvre comprend 397 rouleaux en 226 volumes et 5 rouleaux d'index.

Le livre, une des œuvres majeures savantes de l'époque Edo, a posé les fondations des écoles Mitogaku et Kokugaku. Il est fortement imprégné de Confucianisme, particulièrement le néoconfucianisme tardif de Zhu Xi.

Cependant, au lieu de se concentrer sur les classiques chinois comme les autres écoles confucéennes, il se consacre aux classiques japonais et au Japon en tant que pays gouverné par le tennō (尊王論 tennōron). Cette école de pensée amena le mouvement Sonnō jōi puis à la rébellion de Mito contre le shogunat Tokugawa durant la période Bakumatsu.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]