Cynoglossum officinale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Cynoglosse officinale ou la langue de chien (Cynoglossum officinale) est une plante herbacée de la famille des Boraginacées.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Cette plante croît dans les zones tempérées de l'Europe, de l'Asie et de l'Amérique du Nord, principalement sur des versants rocailleux, des terrains incultes et aux bords des chemins. En Espagne elle grandit dans les montagnes septentrionales, spécialement dans les Pyrénées.

Cette espèce est rare et en danger de disparition en Loire-Atlantique[1]. Une étude réalisée par l'INRA et publiée en 2011 met en lumière le rôle des cervidés et autres sangliers dans la dispersion des graines de cette espèce dans la forêt d'Arc-en-Barrois[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante herbacée vivace de 3 à 60 cm de hauteur. Les feuilles sont âpres et dégagent une forte odeur de souris quand elles sont frottées énergiquement. La floraison se situe de mai à août. Ses fruits sont à maturité à partir de juillet. Les graines possèdent de petits crochets qui se fixent sur la peau des animaux et ainsi permettent leur diffusion.

Propriétés et usages[modifier | modifier le code]

Cette plante, anciennement considérée officinale, est seulement utilisée aujourd'hui en homéopathie pour le traitement de la toux et contre la diarrhée, également utilisée pour le traitement des hémorroïdes. Elle est toxique pour les animaux à sang froid et non pour les mammifères.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conseil Général de Loire-Atlantique, Conservatoire Botanique National de Brest, 28 bis, rue Baboneau, 44100 Nantes
  2. INRA, « Epizoochorie : les sangliers et les cerfs sont utiles à nos forêts », Maxisciences.com,‎ 2011 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :