Courtage en immobilier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Courtage en prêt immobilier.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courtier (homonymie).

Le courtage en immobilier est la profession exercée par le courtier immobilier, ou « chasseur d'immobilier ». Son métier est d'aider le particulier ou l'entreprise qui le mandate à trouver le bien immobilier qui correspond à son besoin. Contrairement à l'agent immobilier qui peut travailler aussi bien pour l'acheteur que le vendeur, il travaille exclusivement pour le compte de l'acheteur. Le courtier en immobilier s'appuie sur sa connaissance du terrain, son réseau de contacts, des notaires, des agences immobilières et les réseaux de ventes entre particuliers pour dénicher un bien conforme aux attentes formulées par le client. Certains courtiers proposent également de rechercher des locaux à louer plutôt qu'à acheter.

Ainsi, le courtier mandaté prend en charge le projet d'achat, ses tâches sont diverses :

  • définir avec le client ses attentes et son budget ;
  • prospecter sur le marché auprès des agences immobilières et des particuliers ;
  • sélectionner les offres pertinentes pour le client ;
  • visiter les lieux ou accompagner le client lors des visites ;
  • estimer la qualité du bien et le coût des éventuels travaux de rénovation ;
  • aider le client à négocier les conditions d'acquisition et le prix du bien ;
  • conseiller le client sur les aspects juridiques et financiers de l'acquisition.

En France[modifier | modifier le code]

Le courtage en immobilier n'en est qu'à ses balbutiements. La plupart des courtiers sont des indépendants qui délimitent leur activité sur un, deux voire trois départements. Ils sont regroupés en deux fédérations : la Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers et la Fédération Française des Chasseurs Immobiliers.

L'exercice de cette profession est encadrée par la loi Hoguet :

  • il faut souscrire aux assurances nécessaires ;
  • il ne faut pas être en position de conflit d'intérêt ;
  • il faut détenir une carte qu'on ne peut obtenir qu'en justifiant d'une expérience ou d'une formation dans l'immobilier ;
  • on ne peut être rémunéré que suite à une vente effective (acte de vente signé) et présenter ses honoraires ;
  • il faut signer des mandats de recherche avec un client avant de démarrer une recherche.

La plupart des courtiers pratiquent un tarif variant de 5 à 7 % du montant de la transaction selon les types de bien (habitation, locaux commerciaux, terrain etc.) et selon les régions (marché actif ou non). Ce taux peut-être bien inférieur mais une seconde rémunération interviendra alors de manière forfaitaire et sans que cette dernière ne soit conditionnée au succès du mandat de recherche (honoraires perçues en raison des moyens employés et non du résultat). Nombre d'agences immobilières procèderont à cette recherche personnalisée gratuitement (se rémunérant sur la commission versée par les vendeurs conformément à leur propre mandat où en partageant les honoraires avec l'agence mandatée pour la vente, sans répercussion pour l'acquéreur).

  • Le mandat de recherche exclusif sur une brève période (2 à 3 mois idéalement) reste la meilleure solution pour garantir un travail efficace du courtier, celui-ci étant alors libre de proposer tous les biens sur le marché sans avoir besoin de conclure un mandat de vente avec le propriétaire ou une autre agence au préalable. Aussi, il cherchera plus assidument l'objet idéal pour son client étant certain que son travail ne sera pas anéanti par un autre courtier ou agent ou particulier et ayant l'assurance de la motivation de son client à acheter un bien !

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]