Corneille de la Komela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le monastère Saint-Corneille de la Komela tel qu'il était avant la période soviétique

Corneille de la Komela (Корнилий Комельский, Cornili Komelski) (°1455 - +1537), est un moine et ascète russe. C'est un saint orthodoxe fêté le 19 mai.

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Corneille prend l'habit dans le monastère Saint-Cyrille de Beloozero (vers 1477), le quitte, y revient ensuite, visite différents monastères. Attiré par la vie érémitique, il se retire plusieurs fois. On a des traces d'un ermitage près de Novgorod, puis un près de Tver, près de l'ermitage de Saint-Sabas. Puis il abandonne la vie d'ermite pour fonder un monastère, l'actuel monastère Saint-Corneille de la Komela (ru) et en édicte même une règle, toujours conservée[1]. Il est déclaré vénérable par l'Église orthodoxe.

Sources[modifier | modifier le code]

SINICYNA Nina V, « Les types de monastères en Russie et l'idéal ascétique russe (XVe-XVIIe siècles) », in Moines et monastères dans les sociétés de rite grec et latin, éd par Jean-Loup Lemaître, Michel Dmitriev et Pierre Gonneau, École Pratique des Hautes Études, Ive section, sciences historiques et philologiques, V, Hautes études médiévales et modernes, 76, Genève, Droz, 1996, p19

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ambroise (Ornatski), Istoriya Rossisskoi ierarkhi (Histoire de la hiérarchie russe), IV, Moscou, 1812, p661-707