Rostov Veliki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rostov.
Rostov
Ростов
Blason de Rostov
Héraldique
Drapeau de Rostov
Drapeau
Le kremlin de Rostov, vue depuis le lac Nero.
Le kremlin de Rostov, vue depuis le lac Nero.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Sujet fédéral Drapeau de l'Oblast de Iaroslavl Oblast de Iaroslavl
Maire Iouri Boïko
Code postal 152150 — 152159
Code OKATO 78 410
Indicatif (+7) 48536
Démographie
Population 31 047 hab. (2013)
Densité 1 002 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 11′ N 39° 25′ E / 57.183, 39.41757° 11′ Nord 39° 25′ Est / 57.183, 39.417  
Superficie 3 100 ha = 31 km2
Fuseau horaire UTC+04:00 (MSK)
Heure de Moscou
Divers
Fondation 862
Statut Ville depuis 1777
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Rostov

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Iaroslavl

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Iaroslavl
City locator 14.svg
Rostov

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Rostov

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Rostov
Liens
Site web www.admrostov.ru
Sources
Liste des villes de Russie

Rostov (en russe : Ростов ; en vieux norrois : Rostofa) est une ville de l'oblast de Iaroslavl, en Russie. Rostov est l'une des plus anciennes villes de Russie et un important centre touristique de l'anneau d'or du fait du kremlin de Rostov situé au centre de la ville. Sa population s'élevait à 31 047 habitants en 2013

Nom[modifier | modifier le code]

Le nom officiel de la ville est Rostov, mais les Russes la désignent habituellement sous le nom de Rostov Veliki (« Rostov la Grande »), pour la distinguer de la ville de Rostov-sur-le-Don, qui est d'ailleurs plus importante qu'elle. Rostov Iaroslavski est le nom officiel désignant la gare ferroviaire, en raison de sa position dans l'oblast de Iaroslavl.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rostov est située sur le bord du lac Nero, à 57 km au sud-ouest de Iaroslavl et à 194 km au nord-est de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La région de Rostov était occupée par l'ethnie finnoise aujourd'hui éteinte des Mériens, et fut colonisée très anciennement par les Slaves. Le territoire ne fut cependant pas christianisé en profondeur sous Vladimir Ier, malgré les affirmations des chroniques russes, Livre des degrés et Chronique de Goustynia[2]: Certes, Vladimir se rend en personne à Rostov, sans doute dans l'idée d'en faire une tête de pont de la christianisation vis-à-vis des populations finnoises et y envoie un évêque grec, Fedor; le fils de Vladimir, Boris se voit quant à lui confier la tâche de gouverner la ville et la principauté, mais à sa mort, en 1015, le territoire demeure sans prince et deux évêques sont successivement chassés de la ville par les habitants[3].

Sous Vladimir Monomaque, le grand-prince déplaça en 1093 la capitale de la principauté de Vladimir-Souzdal de Rostov à Souzdal.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[4]

Évolution démographique
1856 1897* 1913 1926* 1931
9 600 13 715 20 000 19 952 23 300
1939* 1959* 1970* 1979* 1989*
29 808 29 230 30 815 31 538 35 707
2002* 2010* 2012 2013 2014
34 141 31 792 31 368 31 047 -


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  2. Michael Klimenko, Ausbreitung des Christentums in Russland seit Vladimir dem Heiligen bis zum 17. Jahrhundert: Versuch einer Übersicht nach russischen Quellen, Berlin & Hambourg, Lutherisches Verlagshaus, 1969, p. 63.
  3. Selon la Vie de St Léonce de RostovSkanzanie o sviatom Leonti Rostovskom cité dans Michael Klimenko, Ausbreitung des Christentums in Russland, p. 67 : le premier évêque, le grec Fedor ou Théodore est chassé par les habitants, le second Hilarion fuit de même ; le troisième évêque, Léonce se contente de convertir les enfants et doit faire face à des adultes hostiles.
  4. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 sur », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Office fédéral de statistiques, Recensement de la population russe de 2010 », sur www.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 » [rar], sur gks.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 » [rar], sur gks.ru

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :