Clifton (Arizona)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clifton.
Clifton
Image illustrative de l'article Clifton (Arizona)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Arizona Arizona
Comté Greenlee
Démographie
Population 3 311 hab.
Densité 222 hab./km2
Géographie
Coordonnées 33° 02′ 26″ N 109° 18′ 03″ O / 33.040556, -109.30083333° 02′ 26″ Nord 109° 18′ 03″ Ouest / 33.040556, -109.300833  
Superficie 1 490 ha = 14,9 km2
Localisation
Carte du comté de Greenlee
Carte du comté de Greenlee

Géolocalisation sur la carte : Arizona

Voir sur la carte administrative d'Arizona
City locator 14.svg
Clifton

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Clifton

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Clifton

Clifton est le siège du comté du comté de Greenlee, dans l'Arizona, aux États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès 1864, la région fut prospectée par Henry Clifton, à qui succéda William Joy, qui fondé le "Joy's Camp" revendu en 1875 à William Chirch pour y implanter la Detroit Copper Company, et rebaptiser le "Joy's Camp" du nom de Morencini[1].

Bob Metcalf, un soldat de la cavalerie américaine fut envoyé en 1866 par ses supérieurs dans les canyon entourant Clifton, pour poursuivre un groupe de guerriers apaches qui avaient volé des chevaux lors des guerres indiennes. Il découvrit à cette occasion la présence de riches gisements de cuivre et revint quelques années plus tard avec son frère Jim, dans un canyon nommé Chase Creek, du nom du capitaine qui l'avait envoyé en mission. Puis en 1872, ils vendirent la mine aux frères Leszinsky[1].

La société minière Phelps Dodge Corporation s'est installé 1880 dans la mine de Morenci[1], tout proche de Clifton, et non loin de Bisbee, autre ville-champignon de l'Arizona, en concurrence avec sa future filiale l'Arizona Copper Company, et envoya en 1881 son ingénieur James Douglas à Bisbee.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Arizona ghost towns and mining camps: a travel guide to history, par Philip Varney, page 84