Chris Thomas King

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Chris Thomas King en 2005
Chris Thomas King au Koh Samui Music Festival en 2005

Chris Thomas King, né le 14 octobre 1962, est un musicien de blues et un acteur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chris Thomas King naît le 14 octobre 1962 à Baton Rouge dans l'état de la Louisiane. Il est le fils de Tabby Thomas, lui aussi joueur de blues. Il a gagné de nombreuses récompenses dont celle de l'"Album de l'année" aux Grammy Award et aux Country Music Awards. King a vendu plus de 10 millions de disques aux États-Unis. Il joue le rôle de Tommy Johnson dans le film des frères Coen O Brother.

Carrière[modifier | modifier le code]

King est connu pour avoir été l'un des pionniers de la fusion entre le blues et le rap[1]. Aux débuts des années 1990 il écrit et produit l'album 21st Century Blues… From Da Hood qui mixe ces deux genres musicaux.


En tant qu'acteur King a joué des rôles importants dans plusieurs films dont Ray dans lequel il interprète Lowell Fulson[2]. Dans O Brother, il interprète Tommy Johnson[3]. Il joue le rôle de Blind Willie Johnson dans le film de Wim Wenders intitulé The Soul of a Man.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Blue Beat (1984) sous le nom de Chris Thomas
  • The Beginning (1986) : Chris Thomas
  • Cry of the Prophets (1990) : Chris Thomas
  • Help Us, Somebody (Single) (1993) : Chris Thomas
  • Where The Pyramid Meets The Eye: A Tribute to Roky Erickson (1990)
  • Simple (1993) : Chris Thomas
  • 21st Century Blues... From Da Hood (1994) : Chris Thomas
  • Chris Thomas King (1997)
  • Red Mud (1998)
  • Me, My Guitar and The Blues (2000)
  • O Brother (2000)
  • Down From The Mountain (2001)
  • The Legend of Tommy Johnson, Act 1: Genesis 1900's-1990's (2001)
  • It's a Cold Ass World: The Beginning (2001)
  • Dirty South Hip-Hop Blues (2002)
  • A Young Man's Blues (2002)
  • The Roots (2003)
  • Along the Blues Highway (2003) with Blind Mississippi Morris
  • Johnny's Blues: A Tribute To Johnny Cash (2003)
  • Why My Guitar Screams & Moans (2004)
  • Ray (soundtrack) (2004)
  • Live on Beale Steet (2008)
  • Antebellum Postcards (2011)
  • Bona Fide (2012)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Silky Johnson, « Silky’s Sunday Blues: Chris Thomas King Edition »,‎ 2011-02-11 (consulté le 2013-01-14)
  2. Joan Turner, « Biography for Chris Thomas King », IMDB (consulté le 2013-01-14)
  3. Wes Orshoski, « Chris King builds on 'O Brother' », Billboard,‎ 2001-09-22, p. 11