Chemin de fer de Quito à Guayaquil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le chemin de fer transandin (appelé aussi chemin de fer interandin ou chemin de fer du Nord) est le nom donné au chemin de fer de Quito à Guayaquil, construit en Équateur entre la fin des années 1860 et 1908.

Les débuts[modifier | modifier le code]

À l'origine, le projet d'un chemin de fer reliant la capitale au port principal a été formulé par le président Gabriel Garcia Moreno.

La Révolution libérale[modifier | modifier le code]

Lorsqu'Eloy Alfaro arrive au pouvoir en 1895, il fait de la construction du chemin de fer transandin une de ses principales priorités. La ligne ferrée est inaugurée à Quito le 25 juin 1908.

Les conséquences[modifier | modifier le code]

La naissance d'un marché intérieur[modifier | modifier le code]

Le chemin de fer permet de désenclaver la zone andine et favorise les échanges entre les Andes et la côte.

L'accélération de dynamiques migratoires déjà en cours[modifier | modifier le code]

L'inauguration du chemin de fer transandin accélère les migrations internes depuis les provinces de l'intérieur vers la côte.

La consolidation de l'État-nation[modifier | modifier le code]

Le chemin de fer rend les communications entre les deux principales villes du pays beaucoup plus faciles. Le train permet de se rendre à Guayaquil à Quito en deux jours, alors qu'avant la construction de la voie ferrée il fallait compter au moins deux semaines pour faire ce voyage. Le chemin de fer traverse quatre des cinq plus grandes villes du pays (Guayaquil, Riobamba, Ambato et Quito).

Notes et références[modifier | modifier le code]