Charles-Eugène Guye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Congrès Solvay de 1927 sur la mécanique quantique. Charles-Eugène Guye, ainsi que plusieurs physiciens, dont Max Planck, Marie Curie ou Albert Einstein, y participent. Guye est assis à l'avant, le cinquième à partir de la droite.

Charles-Eugène Guye, né le 15 octobre 1866 à Saint-Christophe, commune de Champvent dans le canton de Vaud, Suisse et mort le 15 juillet 1942 à Genève, est un physicien suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guye étudie la physique à l'Université de Genève où il reçoit son doctorat en 1889. De 1890 à 1892, il est privatdozent à Genève, et de 1893 à 1900, il est privatdozent au Polytechnicum de Zürich (aujourd'hui l'École polytechnique fédérale de Zurich). De 1900 à 1930, il est professeur ordinaire et directeur de l'institut de physique de l'Université de Genève.

Il a principalement étudié les courants électriques, le magnétisme et les décharges électriques dans les gaz. Il a réalisé des expériences qui démontrent la dépendance de la masse de l'électron à sa vitesse dans le but de valider les prévisions de Lorentz et Einstein dans le cadre de la relativité restreinte[1].

Il a participé aux 5e et 7e congrès Solvay. Il a écrit plusieurs ouvrages de vulgarisation et plus de 200 articles de physique[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Charles-Eugène Guye » (voir la liste des auteurs)

  1. a et b Hans-Jürgen Hansen, « Guye, Charles-Eugène » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 18 mars 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :