Château de Trolleholm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Trolleholm
Image illustrative de l'article Château de Trolleholm
Façade du château de Trolleholm
Nom local Trolleholms slott
Site web www.trolleholmsslott.se/
Coordonnées 55° 54′ 30″ N 13° 15′ 43″ E / 55.9083, 13.2619455° 54′ 30″ Nord 13° 15′ 43″ Est / 55.9083, 13.26194  
Pays Drapeau de la Suède Suède
Provinces historiques de la Suède Scanie
Comté comté de Scanie
Commune (Suède) commune de Svalöv

Géolocalisation sur la carte : Suède

(Voir situation sur carte : Suède)
Château de Trolleholm

Géolocalisation sur la carte : Scanie

(Voir situation sur carte : Scanie)
Château de Trolleholm

Le château de Trolleholm (Trolleholms slott) est un château suédois situé dans la commune de Svalöv — à neuf kilomètres au nord-ouest d’Eslöv dans la province historique de Scanie et le comté homonyme.

Historique[modifier | modifier le code]

Le domaine est cité en 1424 comme dépendant d’un monastère, sous le nom de Kattesnabbe puis de Eriksholm. À partir de 1533, il appartient aux membres de la famille Thott ; la famille bâtit un château à quatre ailes en 1538, entouré de douves.

C'est là que s'établissent en 1580 Otte Thott et sa femme Sophie Brahe. Après la mort d'Otte en 1588, Sophie installe à Ericksholm le jardin Renaissance le plus réputé de Scandinavie, ainsi qu'un laboratoire de Chimie[1].

Vue générale du château

Le château brûle en 1678, et la propriété est rachetée deux ans plus tard par la famille famille Trolle. L’édifice est reconstruit en 1755 dans un style Renaissance, et Frederik Trolle (1693 † 1770) lui donne son nom actuel. En 1887–1889, l’architecte danois Ferdinand Meldahl y effectue des modifications.

Les Trolle-Bonde héritent du domaine en 1806, et le possèdent encore aujourd’hui. Le château possède une importante collection d’art, et une bibliothèque d’environ 45 000 documents. Une partie du château se loue.

Source[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Robert Christianson, On Tycho's Island: Tycho Brahe and his assistants, 1570–1601, Cambridge University Press,‎ 2000 (ISBN 0-521-65081-X) p 258-259.

Lien externe[modifier | modifier le code]