Carl Tausig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carl Tausig

Description de cette image, également commentée ci-après

Karl Tausig.

Informations générales
Nom de naissance Karl Tausig
Naissance 4 novembre 1841
Décès 17 juillet 1871 (à 29 ans)
Paris, France
Activité principale Compositeur, pianiste
Genre musical Musique classique, musique romantique
Instruments Piano

Carl Tausig ou Karl Tausig (4 novembre 1841 - 17 juillet 1871) est un pianiste polonais, compositeur et transcripteur pour piano. Il est surtout connu pour avoir été un élève de Franz Liszt et avoir accompagné Richard Wagner autant que possible au cours de sa courte vie.

Vie[modifier | modifier le code]

Né à Varsovie dans une famille de confession juive, il a reçu ses premières leçons de son père, le pianiste Aloys Tausig. Il est ensuite présenté, à l’âge de 14 ans, à Franz Liszt à Weimar et part voyager et étudier avec lui. À 16 ans, il rencontre Richard Wagner dont il devient adepte et continue son chemin auprès de celui-ci. Wagner se lie d'amitié avec Tausig[1]. Tausig a également présenté son ami Peter Cornelius à Wagner. Tausig vécut en Allemagne et ouvrit une école de piano à Berlin en 1865 et fit des tournées en Europe où il fut remarqué pour sa technique pianiste exemplaire. Il mourut de la fièvre typhoïde en 1871 à l'âge de 29 ans.

Compositions et transcriptions[modifier | modifier le code]

L'œuvre qui nous est parvenue est relativement réduite et est destinée exclusivement au piano. Une partie de son œuvre est perdue, notamment une transcription pour double note de l'étude Opus 25 n° 2 de Frédéric Chopin ainsi que des transcriptions des poèmes symphoniques de Liszt.

Carl Tausig a passé une grande partie de sa vie à transcrire pour piano un grand nombre d'opéras de Wagner. Il est aussi connu pour ses magnifiques transcriptions de Schubert : la "Marche militaire n° 1", de Scarlatti : la Sonate en ré mineur K9 L413 P65 dite "Pastorale e capriccio", ou bien sur celle de Johann Sebastian Bach : Toccata et Fugue en ré mineur de Bach.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cf. la biographie de Wagner : Ma Vie.

Compositions[modifier | modifier le code]

  • Impromptu, opus 1a
  • 2 Études de concert, opus 1b
  • Das Geistershiff (Ballade), opus 1c
  • Introduction et Tarantella, opus 2a
  • L'Espérance (nocturne varié), opus 3
  • Rêverie, opus 5
  • Le Ruisseau, opus 6a
  • 10 Préludes
  • Ungarische Zigeunerweisen

Transcriptions[modifier | modifier le code]

  • Bach : (6) Chorale Preludes (BWV 1098, 614, 622, 656, ???, 648).
  • Bach : Praelude, Fugue et Allegro, BWV 998
  • Bach : Toccata et Fugue en ré mineur de Bach, BMV 565
  • Beethoven : Sechs Sätze aus Streichquartetten
  • Berlioz : Gnomenchor und Sylphentanz
  • Chopin : Concerto pour Piano n° 1 en mi mineur
  • Liszt : Orpheus
  • Liszt : Les Préludes
  • Liszt : Tasso
  • Moniuszko : Réminiscences de Halka
  • Scarlatti : Five Sonatas
  • Schubert : Andantino et Variations, opus 84 n° 1
  • Schubert : Marche Militaire, opus 51 n° 1
  • Schubert : Polonaise, opus 75 n° 3
  • Schubert : Rondo, opus 84 n° 2
  • Schumann : Contrabandista
  • J. Strauss II : Nouvelles soirées de Vienne (Valses-caprices)
  • Wagner : Die Meistersinger von Nürnberg (solo piano and four hand arrangement)
  • Wagner : Kaiser-Marsch
  • Wagner : Meditation de "Die Meistersinger von Nürnberg"
  • Wagner : Trois paraphrases sur "Tristan und Isolde"
  • Wagner : Deux transcriptions depuis "Die Walküre"
  • Weber : Aufforderung zum Tanz

Liens[modifier | modifier le code]