Canon T50

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canon T50
Image illustrative de l'article Canon T50

Type reflex
Format de pellicule 135
Format d'image 24 × 36 mm
Monture porte-objectifs Canon FD
Obturateur plan focal à lames métalliques à déplacement vertical
Temps de pose 2 s — 1/1 000 s[1]
Synchro flash 1/60 s
Modes de mesure pondérée centrale
Sensibilités 25 — 1 600 ISO
Modes d'exposition programme
Viseur pentaprisme fixe ;
Couverture verticale 92 % ; couverture horizontale 93 %
Mise au point manuelle
Moteur intégré, 1,4 im/s
Chargement du film manuel
Compteur de vues additif
Dos non remplaçable ; s'ouvre à l'aide de la manivelle de rembobinage
Alimentation 2 piles AA de 1,5 V
Dimensions (l × h × p) 150.2mm x 87mm x 48.4mm
Poids 490 g (boitier seul)

Commercialisé entre mars 1983 et décembre 1989, le Canon T50 est un appareil photographique reflex mono-objectif argentique s’adressant aux photographes amateurs.

Le même appareil a parfois été commercialisé sous le nom de Canon T5, aux États-Unis uniquement[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Un mode d'exposition unique[modifier | modifier le code]

Non débrayable en mode manuel ou semi-automatique, le Canon T50 ne propose qu’un mode PROGRAM (l'appareil choisit seul la vitesse et le diaphragme). Seule la distance de mise au point, à laquelle se trouve le sujet à photographier, doit être réglée (il n'y a pas d'autofocus).

Autres caractéristiques de l'appareil[modifier | modifier le code]

  • Appareil argentique, il utilise des pellicules au format 35 mm (plus connu sous le nom 24 x 36) qui peuvent aller de 25 à 1600 ASA[1].
  • Moteur intégré permettant une prise de vue en rafale à la vitesse de 1,4 images par seconde[3] (autonomie avec des piles alcalines : 75 pellicules 24 poses ou 50 pellicules 36 poses[4]). Le rembobinage de la pellicule, par contre, demeure manuel[5].
  • Il bénéficie d'un retardateur (position SELF) de 10 secondes[6].
  • Existence d'un testeur de piles (position B.C. pour Battery Check)[4].

Le déclenchement de l'appareil produisait un bruit non négligeable à cause du moteur assurant l'avance du film :

Les principaux accessoires[modifier | modifier le code]

  • Objectifs de monture FD.
  • Flash Canon Speedlite 244T, spécialement conçu pour le T50, qui mesure par infrarouge la distance au sujet.
  • Déclencheur à distance (filaire) Remote Switch T3[7].
  • Contrôleur sans fil LC-1, permettant le déclenchement de l'appareil à l'aide d'un faisceau infrarouge[8].
  • Minuteur TM-1 Quartz, qui permet de programmer des intervalles temporels allant de 1 seconde à 30 minutes entre les photos[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cf. Manuel anglais du Canon T50, page 32.
  2. Cf. Mail de T. Michiko, de la société Canon
  3. Cf. Manuel anglais du Canon T50, page 18.
  4. a et b Cf. Manuel anglais du Canon T50, page 10.
  5. Cf. Manuel anglais du Canon T50, page 23, qui infirme l'affirmation contraire contenue dans la Brève présentation du Canon T50, évoquée ci-dessus. L'effectivité du rembobinage manuel a été vérifiée sur l'appareil même.
  6. Cf. Manuel anglais du Canon T50, page 22.
  7. Cf. Manuel anglais du Canon T50, page 26.
  8. a et b Cf. Manuel anglais du Canon T50, page 28.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]