Canon F-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canon F1

Le Canon F-1 est un SLR (Single-Lens Reflex) appareil reflex mono-objectif argentique pour les photographes professionnels de la marque japonaise Canon, utilisant la monture FD. Créé en 1971, un peu après le Canon FTb qui était la version "grand public" des reflex Canon, le premier modèle de F-1 est dit Old, par opposition au New F-1 de 1981. Le Canon F-1, avec plus de 10 ans de retard, est le premier appareil plaçant, chez les photographes professionnels, la marque Canon à un niveau concurrentiel avec le Nikon F, qui date de 1959.

Modulaire et résolument moderne pour son époque[modifier | modifier le code]

Canon F-1 Los Angeles Olympics Edition

Le F-1 est modulable, ce qui lui permettait de répondre aux différents besoins des professionnels par de très nombreux accessoires. Il pouvait ainsi disposer d'un dos dateur, d'un magasin 250 vues pour une plus grande autonomie, d'un moteur d'entrainement et d'un moteur ultra-rapide, d'un système de viseur interchangeable. Il bénéficie aussi, en 1971, de l'extraordinaire gamme d'objectifs FD allant du Fisheye au 1200mm, dont certains sont ultra-lumineux (ex : 50mm 1,2L), la monture à baïonnette monture FD est incompatible avec l'actuel système EF numérique. Certains accessoires sont dédiés au domaine médical ou scientifique, comme les adaptateurs pour microscopes. Télécommandes sans fils, duplicateurs de diapositives : c'est un système extraordinairement moderne qui s'ouvre au possesseur du F-1 des années 1970.

Cet appareil est, pour son époque, idéal pour le sport (il existera par la suite une édition spéciale du F-1 pour les jeux olympiques, le Canon F1 1976 Montreal), mais aussi le reportage, la macro-photographie et la photo créative.

Une solidité adaptée aux usages professionnels[modifier | modifier le code]

Très solide, de construction métallique, les F-1 fonctionnent généralement de longues années. C'est un appareil mécanique : la pile ne sert qu'au posemètre CDs, ce qui est très sécurisant pour le photographe et représente un gage de fiabilité à haute et basse température. L'obturateur à rideau est fait d'une matière métallique souple: même froissé, il fonctionne.

Prise en main[modifier | modifier le code]

Le Canon New F-1

Il est relativement bruyant, absolument différent de la philosophie des appareils télémétriques. En 1971, les reflex étaient le summum de la technologie photographique, ce n'est que des années après que les télémétriques tels que le Leica M revinrent à la mode. Il est facile d'emploi: priorité à la vitesse, le diaphragme s'adapte automatiquement. L'automatisme est débrayable. La mesure de la lumière est de type central pondéré, ce qui correspond à la majorité des cas de prise de vue. Les mesures de type spot apparaitront quelques années plus tard. La visée est claire, comparable aux reflex actuels. La mise au point manuelle est particulièrement agréable et facile.

Le F-1 représentait à l'époque le haut de gamme: très coûteux, mais résolument professionnel. l fut remplacé en mars 1981 par son évolution: le Canon New F-1.

Liens externes[modifier | modifier le code]