Caetés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la ville, voir Caetés (Pernambouc).

Les Caetés (Kaeté) étaient un peuple brésilien tupi-guarani.

Présentation[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle, ils habitaient le littoral brésilien entre l'embouchure du Rio São Francisco et l'île d'Itamaracá à l'embouchure du Rio Paraiba, sur une surface limitée au nord par les terres des Potiguaras et au sud par les Tupinambas. Avec l'arrivée des Européens, ils émigrèrent vers le Pará.

Les Indiens de cette tribu, qui pratiquaient le cannibalisme rituel, furent accusés d'avoir dévoré le premier évêque du Brésil D. Pero Fernandes Sardinha[1], dont le navire, lors d'un retour en Europe, naufragea sur les côtes de l'embouchure du Rio Coruripe, avec cent autres passagers.

Après avoir été accusés d'avoir dévoré l'évêque, ils furent déclarés "ennemis de la civilisation" et l'objet de persécutions implacables par les colonisateurs ce qui provoqua leur migration vers le nord et vers l'intérieur. Finalement, ils furent exterminés[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. * Dans " L'autre Rive de Occident" Textes sélectionnés et présentés par Adauto Novaes : "C'est à partir de 1562, diverses expéditions punitives contre les Caetés de Nord-est, qui ont mangé l'évêque Pero Fernando Sardinho en 1556...."
  2. *" Dans le même ouvrage:"les Caetés ont été châtiés en 1562 lors de la promulgation d'une loi..."

Voir aussi[modifier | modifier le code]