Caïque maïpouri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Caïque maïpouri

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pionites melanocephalus

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Psittacidae
Genre Pionites

Nom binominal

Pionites melanocephalus
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Pionites melanocephalus

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Caïque maïpouri (Pionites melanocephalus) ou Caïque à tête noire (nom pouvant prêter à confusion avec Pionopsitta caica) est une espèce d'oiseau appartenant à la famille des Psittacidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure environ 23 cm de long, d'un poids variant de 130 à 170 grammes. Sa grosse tête présente une calotte noire qui descend en dessous des yeux d'où ses noms spécifiques scientifique et vernaculaire. Les joues et le cou sont jaune d'or avec une marque verte de chaque côté de l'attache de la mandibule supérieure du bec. Celui-ci est massif et noir. La poitrine et le ventre sont blancs mais teintés de jaune très pâle. Le bas de la queue et les culottes sont jaune d'or virant vers l'orange. Le dos et les ailes sont vert sombre, le dessus de la queue étant un peu plus clair. Les cercles oculaires peu marqués sont bleus et les iris orange. Les pattes sont noires.

Les juvéniles ont la poitrine jaunâtre tandis que le jaune doré du cou est plus nuancé.

Captivité[modifier | modifier le code]

Les caïques maïpouri sont protégés par la convention de Washington en annexe II, par l'union européenne en annexe B et par l'arrêté de Guyane pour les résidents de français. On loge les caïques en volière de dimensions minimum : 2x1x1(h) mètres pour un couple.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ces oiseaux sont très gourmands et du coup facile à nourrir. Il faut cependant faire attention à limiter l'apport de graisse qui pourrait être nuisible à cette espèce par l'engraissement du foie. Ces oiseaux sont 50 % frugivores et 50 % granivores. Ils consomment facilement tous les fruits et légumes sauf citron, pamplemousses, (trop acides), pommes de terre et avocats (riches en amidon qu'ils digèrent mal). Pour les graine on pourra mélanger 50 % de mélange pour Amazone avec 50 % de mélange pour grandes perruches avec une faible quantité de tournesol. Les graines germées sont très appréciée en période de reproduction. Les bourgeons d'arbres fruitiers, les baies telles que pyracantha, églantines, sorbiers des oiseaux,... sont une friandise supplémentaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1997) Handbook of the Birds of the World, Volume 4, Sandgrouse to Cuckoos. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 679 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :