Céréopse cendré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Céréopse cendré

Description de cette image, également commentée ci-après

Cereopsis novaehollandiae

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Anseriformes
Famille Anatidae

Genre

Cereopsis
Latham, 1802

Nom binominal

Cereopsis novaehollandiae
Latham, 1802

Répartition géographique

Description de l'image  Cape barren Goose.png.

Statut de conservation UICN

( LC )
LC 3.1 : Préoccupation mineure

Le Céréopse cendré (Cereopsis novaehollandiae) est une espèce d'oiseau de la famille des Anatidés. C'est la seule espèce du genre Cereopsis. Cette espèce primitive est parfois considérée comme proche des tadornes ou même des cygnes.

Description[modifier | modifier le code]

Mesurant entre 75 et 100 cm, c'est une grosse oie trapue au plumage gris uni. Le bec est muni d'une cire vert pâle qui cache presque toute la mandibule supérieure. Les femelles lancent des grognements porcins assez graves. C’est la raison pour laquelle on surnomme cet oiseau: oie-cochon.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce habite le sud de l'Australie et la Tasmanie, elle fréquente les plaines côtières et les lacs d'eau douce ou saumâtre.

Biologie[modifier | modifier le code]

C'est une espèce sociable bien que les adultes défendent vigoureusement leurs nids contre les autres individus de l'espèce. Le couple est fidèle pour la vie, la reproduction ayant lieu entre décembre et février. Elle se nourrit en broutant dans les prairies et ne nage que rarement.

Populations[modifier | modifier le code]

Le céréopse cendré a une population comprise entre 16 000 et 18 000 individus, l'espèce n'est pas menacée.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, il existe deux sous-espèces :

  • Cereopsis novaehollandiae grisea (Vieillot, 1818) ;
  • Cereopsis novaehollandiae novaehollandiae Latham, 1802.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :