Violette de Toulouse (confiserie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bonbon à la violette)
Aller à : navigation, rechercher
Violette de
Toulouse
Lieu d’origine Toulouse
Créateur CANDIFLOR
Date 1818
Place dans le service bonbon
Température de service froide
Ingrédients friandises élaborées à partir de fleurs fraîches de violettes cristallisées dans le sucre

Les violettes de Toulouse sont des friandises élaborées à partir de fleurs fraîches de violettes, de la variété violette odorante, cristallisées dans le sucre, spécialité de Toulouse.

Une seul entreprise propose encore cette spécialité, basé à Quint-Fonsegrives (nord de Toulouse, zone historique des producteurs de violette). Les fleurs sont enrobées de sucre puis cristallisées grâce à une méthode de fabrication unique que Candiflor se garde bien de montrer ou d'expliquer, secret de fabrication depuis 1818. D'autres fleurs sont proposaient comme la rose, le lilas, l'acacia, la menthe, la verveine, la lavande, jasmin, coriandre,...). Beaucoup de fleurs cristallisées sont arrivés mais attention la véritable cristallisation est très particulière et permets de représenter des produits de qualité (la confiserie "Violette de Toulouse" est bleu et non mauve comme on peut la trouver chez des revendeurs pas très honnêtes).

Caractéristique[modifier | modifier le code]

Leur fabrication est très délicate ce qui justifie leur rareté et leur prix. Certaines sont à croquer et d'autres, généralement moins raffinées, servent à décorer les desserts. Il existe aussi à Toulouse (et ailleurs) des bonbons parfumés à la violette dits « bonbons à la violette »[1].

Variante[modifier | modifier le code]

Caramelos de violeta

En Espagne, il existe un petit bonbon, dit caramelo de violeta, d'une taille de deux centimètres en forme de violette à cinq pétales. Ils ont été initialement fabriqués par Vicente Sola, en 1915, dans sa pâtisserie-confiserie madrilène « La Violeta »[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maguelonne Toussaint-Samat, A History of Food, Ed. Wiley-Blackwell, 1994, p. 556.
  2. Horacio De Dios, Madrid - Guía Completa, Dios Editores, p. 36.
  3. Manuel Martínez Llopis, La dulcería española, Alianza Editorial, Dulcería típica de Madrid, 1999.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]