Bodys Isek Kingelez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bodys Isek Kingelez, né en 1948 à Kimbembele Ihunga et mort le 14 mars 2015, est un sculpteur congolais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le Congo belge en 1948, il s'installe à Kinshasa en 1970. Jusqu'en 1977, il poursuit des études à temps partiel, et travaille comme enseignant et restaurateur de masques au Musée national à Kinshasa. Depuis 1985, il se consacre à son travail de sculpteur.

Bodys Isek Kingelez s’est éteint samedi 14 mars 2015 à Kinshasa à l’âge de 67 ans[1]

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1991 :
    • Aeromode.
    • Kinshasa la Belle.
  • 1992 : Papitheca.
  • 1993-1994 : Kimbembele Ihunga.
  • 1995-1996 : Ville fantôme.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Uta Grosenick, Burkhard Riemschneider, Art Now. 137 Artists at the Rise of the New Millenium, Cologne, Taschen, 2002, pp. 236-239.
  • Bodys Isek Kingelez, catalogue d'exposition, Paris, Fondation Cartier pour l'art contemporain, 1995, 20 p.
  • Olivier Sultan, « Bodys Isek Kingelez », in Les Afriques : 36 artistes contemporains, Foire internationale des Arts derniers, Musée des arts derniers, Éditions Autrement, Paris, 2004, p. 96-97 (ISBN 2-7467-0621-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LeMonde.fr, 17 mars 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]