Bibliothèque publique L.-P.-Fisher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bibliothèque publique L.-P.-Fisher
Image illustrative de l'article Bibliothèque publique L.-P.-Fisher
Façade de la bibliothèque publique L.-P.-Fisher
Présentation
Coordonnées 46° 09′ 05″ N 67° 34′ 24″ O / 46.1514, -67.57324 ()46° 09′ 05″ Nord 67° 34′ 24″ Ouest / 46.1514, -67.57324 ()  
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Woodstock
Adresse 679, rue Main
Fondation 1914
Protection Lieu historique local (2005)

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Bibliothèque publique L.-P.-Fisher
Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick/Canada
Bibliothèque publique L.-P.-Fisher

La bibliothèque publique L.-P.-Fisher est située dans la ville de Woodstock, au Nouveau-Brunswick. C'est un site historique municipal.

Architecture[modifier | modifier le code]

La bibliothèque est situé au 679 de la rue Main, au coin de la rue Chapel. L'édifice a été construit entre 1912 et 1914 dans le style néogrec tardif. Conçue par l'architecte G. Ernest Fairweather, de Saint-Jean, la bibliothèque est construite en briques mauves pressées et en pierres de taille rustiquées. Des marches en granit mènent à l'entrée principale. À l'intérieur, le plancher du vestibule est ornée d'une mosaïque et il y a des boiseries en acajou importé du Honduras[1]. La bibliothèque est le point de départ d'une visite audioguidée de la ville[2].

Collections[modifier | modifier le code]

La bibliothèque possède une collection de livres, magazines, journaux, CD et DVD en anglais. Il y a également deux collections spéciales. Le centre de généalogie Raymond comprend les recensements et les registres téléphoniques du comté de Carleton depuis 1849 ainsi que d'autres documents d'intérêt public. Le Centre canadien Dalton Camp est une collection spécialisée sur le Canada et les Canadiens[2].

L.P. Fisher[modifier | modifier le code]

L.-P.-Fisher (1821-1905), avocat, a été élu premier maire de la ville en 1856. Il conserva ce poste pendant 24 années consécutives. À sa mort, il légua la plus grande partie de sa fortune à la municipalité, pour qu'elle serve à promouvoir l'éducation[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Lieux patrimoniaux du Canada
  2. a et b (fr) Service des bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]