Bibliothèque Ambrosienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 27′ 49.58″ N 9° 11′ 09.17″ E / 45.4637722, 9.1858806

Entrée de la bibliothèque Ambrosienne.

La bibliothèque Ambrosienne est une bibliothèque historique de Milan fondée le 8 décembre 1609 avec l'ouverture de la salle de lecture publique dénommée « Sala Fredericiana » dans le bâtiment où se trouve également la pinacothèque Ambrosienne.

Portant toutes deux le nom d'Ambroise de Milan, le saint patron de Milan, elles ont été fondées par le cardinal Federico Borromeo (1564-1631).

Histoire[modifier | modifier le code]

Federico Borromeo (1564-1631), cardinal de Milan, réfléchit au projet, durant son séjour à Rome entre 1585 et 1595, puis entre 1597 et 1601, d'une nouvelle institution culturelle de haut niveau artistque, littéraire et scientifique, "pour un service universel" à la gloire de Dieu et pour promouvoir les valeurs humanistes. Revenu à Milan en 1601, il envoie un émissaire en Europe et dans le monde ayant pour charge de rassembler une collection de manuscrits et impressions de toutes les cultures existantes. En 1603, le projet architectural est lancé, la direction confiée aux architectes Lelio Buzzi et Francesco Maria Richini. En 1611, Fabio Mangone prend leur suite et ajoute à l'édifice les deux salons pour l'Académie et la collection d'oeuvres d'art. Entre 1826 et 1836, Giacomo Moraglia réalise en lieu et place de l'église Santa Maria della Rosa la cour de style néoclassique et revoit l'entrée principale qu'il place sur le côté nord de la future bibliothèque, en incorporant la salle Renaissance de la Confraternita del Pio Istituto di Santa Corona. En 1923, la cour néoclassique est transformée pour devenir la salle de lecture actuelle. En 1928, l'édifice voisin fondé par saint Carlo Borromeo et appartenant aux Oblati, ainsi que l'église de Santa Maria Maddalena al Santo Sepolcro, datant de plus de mille ans, sont annexés pour recevoir les collections ambrosiennes. Après les bombardements de 1943, les travaux de reconstruction sont confiés à Luigi Caccia Dominioni. De 1990 à 1997 des travaux de rénovation et de modernisation ont lieu pour quasiment l'ensemble de la bibliothèque, grâce au soutien de la Fondation Cariplo et de la Banque Intesa.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]