Gianfranco Ravasi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gianfranco Ravasi
Image illustrative de l'article Gianfranco Ravasi
Biographie
Naissance 18 octobre 1942 (71 ans)
Merate, Italie
Ordination sacerdotale 28 juin 1966 par
le cardinal Giovanni Colombo
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
20 novembre 2010 par Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-diacre de San Giorgio in Velabro
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 29 septembre 2007 par le
pape Benoît XVI
Dernier titre ou fonction Président du Conseil pontifical pour la culture
Président du Conseil pontifical pour la culture
Depuis le 3 septembre 2007
Précédent Cardinal Paul Poupard

Blason
« Prædica verbum »
« Proclame la parole »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Gianfranco Ravasi, né à Merate le 18 octobre 1942, est un cardinal italien, président des Conseils pontificaux pour la culture, l'archéologie sacrée et le patrimoine culturel de l'Église.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre et évêque[modifier | modifier le code]

Il fut ordonné prêtre en 1966 pour le diocèse de Milan. Ravasi est préfet de la grande bibliothèque lombarde qu'est la bibliothèque ambroisienne, fondée par le cardinal Federico Borromeo (en 1607).

Formé à la Grégorienne et à l'Institut biblique pontifical, il enseigne l'exégèse biblique à la Faculté de théologie d'Italie septentrionale.

Membre de la commission théologique internationale de 1985 à 1995, protonotaire apostolique depuis le 22 juin 1995, il fut aussi membre de la Commission biblique pontificale depuis cette même année 1995, sous la présidence du cardinal Joseph Ratzinger. Bibliste et hébraïsant renommé, il est particulièrement célèbre en Italie, aussi bien pour ses nombreux ouvrages (une cinquantaine) que pour certaines émissions religieuses, notamment de vulgarisation, sur la chaîne Canale 5. Il intervient souvent dans le quotidien italien Avvenire et l'hebdomadaire Famiglia Cristiana.

Le 3 septembre 2007, Benoît XVI le nomme président du Conseil pontifical pour la culture ainsi que président des commissions pontificales pour le patrimoine culturel de l'Église et pour l'archéologie sacrée[1], et à ce titre grand organisateur du Parvis des Gentils.

Le Pape l'a lui-même consacré évêque à Saint-Pierre de Rome le 29 septembre 2007. Il reçoit alors le titre d'archevêque in partibus de Villamagna in Proconsulari. Il entre en fonction le 15 octobre.

En octobre 2008, il est le rédacteur du très remarqué message final de la XIIe assemblée générale du Synode des évêques sur la Parole de Dieu[2].

En 2012, il présente un exposé lors des conférences du Mondial de la famille à Milan (Italie).

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il est créé cardinal par Benoît XVI lors du consistoire du 20 novembre 2010. Il reçoit alors le titre de cardinal-diacre de San Giorgio in Velabro. Il participe au conclave de 2013 qui élit le pape François, celui-ci le maintien dans ses fonctions le 16 mars 2013 comme président du Conseil pontifical de la culture et de la commission pontificale pour l'archéologie sacrée[3].

Bibliste[modifier | modifier le code]

Le cardinal Ravasi à Lodi, le 19 janvier 2014, durant la messe pontificale pour la fête de Saint Bassian.

Dans ses études bibliques, il prête une attention particulière au fonctionnement de la poésie, aux difficultés d'interprétation du langage poétique. Son talent de vulgarisateur se déploie également dans l'exposé de thèmes bibliques, d'une lecture plus abordable pour un vaste public.

Sensible aux questions culturelles et à leur impact sur l'histoire de la pensée (il a par exemple publié une Breve storia dell’anima (« Brève histoire de l'âme ») à partir de la Bible et de la culture grecque), il se fait remarquer en prônant le dialogue entre l'éthique laïque et la morale religieuse, entre le darwinisme et le créationnisme. Le pape Benoît XVI lui a confié les méditations du chemin de Croix 2007, signe de confiance dans sa démarche spirituelle de chercheur et de vulgarisateur.

Devise épiscopale[modifier | modifier le code]

« Prædica verbum » (« Proclame la parole »)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En italien[modifier | modifier le code]

  • Gesù, una buona notizia, SEI, Torino 1982
  • Ecclesiaste / Qohelet. Il libro più originale e scandaloso dell'Antico Testamento, éditions San Paolo, Cinisello Balsamo 1988
  • Lettera ai Romani, éditions Dehoniane, Bologne 1990
  • Lettere ai Corinzi, éditions Dehoniane, Bologne 1992
  • Il racconto del cielo. Le storie, le idee, i personaggi dell'Antico Testamento, Mondadori, Milan 1995
  • La Buona Novella. Le storie, le idee, i personaggi del Nuovo Testamento, Milan 1996
  • Apocalisse di Giovanni / Apocalisse, éditions Piemme, Casale Monferrato 1999
  • I monti di Dio. Il mistero della montagna tra parola e immagine, Cinisello Balsamo 2001
  • Il libro di Giobbe, éditions Dehoniane, Bologne 2002
  • I Comandamenti, éditions San Paolo, Cinisello Balsamo 2002
  • I salmi, Piemme, Asti 1996

De 1988 à 2001, il a dirigé le Nuovo dizionario di teologia biblica (Nouveau dictionnaire de théologie biblique) et a eu plusieurs fois la charge de révisions (introductions et notes) de différentes éditions de la Nuovissima versione della Bibbia dai testi originali. Il prête un intérêt particulier à la littérature de Sagesse (Job, Psaumes, Cantique des cantiques, Qohelet).

En français[modifier | modifier le code]

  • L'Église, cité du Dieu vivant : splendeurs et misères des communautés du Nouveau Testament, Ed. Saint-Augustin, Saint-Maurice, 2004. ISBN 2-88011-283-4
  • Méditations sur l'Évangile de l'enfance, Ed. Saint-Augustin, Saint-Maurice, 2004. ISBN 2-88011-300-8
Traduit de Videro il Bambino e sua Madre
  • La paternité de Dieu dans la Bible [Texte imprimé] : cycle de conférences bibliques, Ed. Saint-Augustin, Saint-Maurice, 2004. ISBN 2-88011-261-3
Traduit de La paternita divina nella Biblia
  • Robert Michaud, Les psaumes : adaptation de l'œuvre en trois volumes de Gianfranco Ravasi, Éditions Paulines, Montréal, 1993. ISBN 2-89039-574-X
Traduction et adaptation de : Il libro dei salmi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa nomination a ce poste alors qu'il n'est pas évêque revêt un caractère singulier car les prélats nommés à la tête des principaux dicastères de la curie romaine ont généralement exercé pendant plusieurs années des fonctions épiscopales.
  2. Dépêche de l'Agence Zenit du 21 octobre 2008
  3. (it) Saint-Siège, « COMUNICATO, 16.03.2013 », sur press.vatican.va,‎ 16 mars 2013 (consulté le 29 janvier 2014)

Source[modifier | modifier le code]

  • « Portrait de Mgr Gianfranco Ravasi », dans La Documentation catholique n°2388 du 21 oct. 2007, p. 891.