Beat Richner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beat Richner

Beat Richner, né en 1947 à Zurich, est un pédiatre suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Également violoncelliste (sous le pseudonyme de Beatocello), Beat Richner s'est fait connaître au Cambodge où le roi Norodom Sihanouk lui a confié la mission de remettre en route l'hôpital pédiatrique Kantha Bopha[1] après la chute du régime des Khmers rouges dont l'instauration avait conduit Richner à fuir le pays en 1975.

Ardent défenseur d'une médecine pédiatrique de qualité, il s'est violemment opposé à l'organisation mondiale de la santé[2] qui l'a critiqué en qualifiant sa pratique de « médecine de type Rolls Royce dans les pays du Tiers-monde ». Il a été élu « Suisse de l'année » en 2002[3].

Depuis 1996 plusieurs films documentaires ont été réalisés sur Beat Richner par le cinéaste Georges Gachot[4].

Films et publications[modifier | modifier le code]

Quatre films documentaires[4] (Bach at the Pagoda - 1996, ...And the Beat Goes on - 1999, L'argent ou le sang - 2004, 15 ans Kantha Bopha - 2007) ont été réalisés sur Beat Richner par le cinéaste Georges Gachot[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Du nom de la défunte fille du roi
  2. Jean-A. Luque « Beat Richner : Je suis en guerre contre la jet-set des experts » Générations Plus no 4, juillet-août 2009, p. 7-9
  3. a et b (de) « Der «SwissAward» seit 2002 », sur SwissAward (consulté le 10 janvier 2010)
  4. a et b http://www.gachot.ch/gachot_beatrichnerfilms.html