Baumann Brigadier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
B-290 Brigadier
Image illustrative de l'article Baumann Brigadier
Baumann B-290

Constructeur aéronautique Drapeau : États-Unis Piper Aircraft
Type Bimoteur d'affaires
Premier vol 20 juin 1947
Nombre construit Un B-250 et deux B-290
Motorisation
Moteur 2 Continental C-145-H (en) de 145 ch
Dimensions
Envergure 12,0 m
Longueur 8,36 m
Hauteur 3,10 m
Surface alaire 19,2 m2
Nombre de places 1+4
Réservoirs 288 litres
Masses
Masse à vide 998 kg
Masse maximum 1 588 kg
Performances
Vitesse de croisière 266 km/h à 75 %
Vitesse de croisière maximale 310 km/h
Vitesse de décrochage 72 km/h
Plafond 5 500 m
Vitesse ascensionnelle 6,4 m/s
Distance franchissable 1 210 km km

Le Baumann Brigadier était un avion bimoteur américain de transport léger à hélice propulsive dont trois exemplaires seulement furent construits. Cet appareil est surtout connu pour avoir servi de base au Custer CCW-5 (en) et peut-être au Piper Apache.

Origine[modifier | modifier le code]

En 1945 Jack Baumann quitta Lockheed Aircraft Company et créa une nouvelle Baumann Aircraft Corporation à Pacoima, un quartier de Los Angeles[1]. Il dessina alors un bimoteur de construction entièrement métallique destiné au transport d’affaires. Cet appareil à aile haute cantilever et train tricycle escamotable avait la particularité d’être équipé d’hélices propulsives, les moteurs étant montés en nacelles sur l’aile cantilever.

Versions[modifier | modifier le code]

  • B-250 Brigadier : Aménagé pour un pilote et quatre passagers, le prototype (NX30025) prit l’air le 20 juin 1947, entrainé par deux moteurs Continental de 125 ch, d’où la désignation de B-250. Piper Aircraft, chez qui Jack Baumann avait travaillé avant la Seconde Guerre mondiale, s’intéressa à l’appareil, souhaitant produire une version à moteur tractif. La firme de Lock Heaven acheta donc le prototype et les plans et rebaptisa le bimoteur Piper PA-21[2]. Selon certaines sources le PA-21 aurait servi de base au développement du Piper Apache[3], d’autres sources[2] affirmant que les deux appareils n’ont rien de commun.
  • B-290 Brigadier : Quoi qu’il en soit Jack Baumann poursuivit le développement de son bimoteur, réalisant un second prototype (N90616, c/n 102) équipé de moteurs 6 cylindres à plat Continental C-145 de 145 ch. Cet appareil reçut sa certification en 1952[4] et il semble qu’une production de série ait été envisagée[5] sur la base d’un appareil par mois mais un seul exemplaire de série fut achevé[6]. En 1960 le prototype B-290 était encore visible sur Torrance Municipal Airport, en relativement bon état. Finalement cédé en 1970 au musée de l’EAA, il a été victime d’un accident aux mains d’un pilote peu expérimenté et radié le 2 février 1995. Le second B-290 construit reçut des moteurs Franklin 335 de 165 ch[6].
  • B-360 Brigadier : Projet d’un modèle équipé de 2 moteurs Lycoming de 180 ch[7].
  • B-480 Super Brigadier : Projet d’un modèle équipé de 2 moteurs Continental O-470 de 240 ch[7].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Jane's All The World's Aircraft 1953-54
  2. a et b Dan Schumaker
  3. Aerofiles
  4. Ed Coates
  5. Popular Science avril 1949 p.145
  6. a et b Doug Robertson
  7. a et b Flight, 10 octobre 1958 p.582

Références[modifier | modifier le code]