Base de données ADN du Royaume-Uni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Base de données ADN du Royaume-Uni était à la fin 2006 le plus important fichier d'échantillons ADN au monde. Les échantillons collectés sont issus aussi bien des scènes de crimes que des suspects. La technique de prélèvements utilisée a été inventée par le généticien Alec Jeffreys.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé en avril 1985, il est géré par le Forensic Science Service (FSS) et sa base de données comptait en juin 2006 plus de 3 millions de personnes[1].

Volume[modifier | modifier le code]

En novembre 2009, ce fichier contenait 4,8 millions de profils environ[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) dirigé par Alain Bauer, « Fichiers de police et de gendarmerie - Comment améliorer leur contrôle et leur gestion ? », sur La Documentation française,‎ 5 juin 2006 (consulté le 23 mars 2009), p. 34 (32 du PDF)
  2. 4,8 millions de Britanniques dans le fichier ADN, article du quotidien Le Monde, daté du 26 novembre 2009.