Barrage de Saïano-Chouchensk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Barrage de Saïano-Chouchensk
Image illustrative de l'article Barrage de Saïano-Chouchensk
Géographie
Pays Drapeau de la Russie Russie
Subdivision Khakassie, kraï de Krasnoïarsk
Coordonnées 52° 49′ 31″ N 91° 22′ 15″ E / 52.825278, 91.370833 ()52° 49′ 31″ Nord 91° 22′ 15″ Est / 52.825278, 91.370833 ()  
Cours d'eau Ienisseï
Objectifs et impacts
Nom (en langue locale) Сая́но-Шу́шенская гидроэлектроста́нция
Vocation Énergie hydroélectrique
Propriétaire RusHydro
Date du début des travaux 1968
Date de mise en service 1979-1985
Barrage
Type Barrage poids
Hauteur du barrage (lit de rivière) 194 m
Hauteur du barrage (fondation barrage) 242 m
Longueur du barrage 1 074 m
Épaisseur du barrage (au sommet) 25 m
Épaisseur du barrage (à la base) 110 m
Réservoir
Volume du réservoir 31 300 000 Mm3
Centrale hydroélectrique
Nombre de turbines 10 x 640
Puissance installée 6 400 MW
Production annuelle 24 500 GWh/an

Géolocalisation sur la carte : Kraï de Krasnoïarsk

(Voir situation sur carte : Kraï de Krasnoïarsk)
Barrage de Saïano-Chouchensk

Géolocalisation sur la carte : Khakassie

(Voir situation sur carte : Khakassie)
Barrage de Saïano-Chouchensk

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Barrage de Saïano-Chouchensk

Le barrage de Saïano-Chouchensk ou centrale hydroélectrique de Saïano-Chouchensk (russe : Сая́но-Шу́шенская гидроэлектроста́нция) est un barrage et une centrale hydroélectrique sur la Ienisseï près de Saïanogorsk, en Russie. Il est à l'origine du réservoir de Saïano-Chouchensk.

Bâtie dans les années 1970 par le pouvoir soviétique, c'est la centrale hydroélectrique la plus puissante de Russie, propriété du groupe RusHydro.

Description[modifier | modifier le code]

Avec une puissance installée de 6 400 MW, cette centrale hydroélectrique était la plus puissante de Russie et se classait au sixième rang mondial des centrales hydroélectriques les plus puissantes avant l'accident du 17 août 2009 qui a endommagé 7 de ses 10 unités de production. Avant l'accident, elle produisait 15 pour cent de toute l'énergie hydroélectrique et 2 pour cent de la production totale d'électricité du pays, avec une production annuelle moyenne de 23 500 GWh. En raison des crues de l'été 2006, la centrale a produit 26 800 GWh. Saïano-Chouchensk fournissait le quart de la puissance installée de RusHydro[1],[2].

Le complexe se compose d'un barrage poids haut de 245 m, long de 1 066 m et large de 110 m à la base et de 25 m au sommet. Le barrage comprend quatre segments : un segment de 246,1 m sur la rive gauche, la centrale (331,8 m), le déversoir (189,6 m) et un segment sur la rive droite de 298,5 m[3]. Il n'existe qu'un seul autre barrage poids en Russie, le barrage de Gergebil construit dans les années 1930 au Dagestan. L'eau exerce une pression de 30 millions de tonnes sur le barrage qui en absorbe 60 % par son poids; le 40 % restant étant diffusé au roc des deux rives du fleuve[4].

La centrale électrique comprend 10 turbines Francis РО-230/833-0-677[5] fabriquées par Leningradsky Metallichesky Zavod. d'une puissance de 640 MW à une hauteur de chute nominale de 194 m[6]. La hauteur de chute maximale est de 220 m. Les turbines hydrauliques sont conçues pour fonctionner entre 175 et 215 et leur efficacité est de 95,8 pour cent. Le système est conçu pour augmenter la puissance de chaque unité à 720 MW sans reconstruction.

Accident[modifier | modifier le code]

Le drame de Saïano Chouchenskaïa est un accident survenu le 17 août 2009 dans la centrale hydroélectrique du Réservoir de Saïano-Chouchensk. À 8 heures 15 (heure locale), la salle des machines est envahie par les eaux, à cause d'une brusque élévation de la pression d'eau qui détruisit une des dix turbines. Cela provoqua une explosion des transformateurs, conduisant en retour à une marée noire provoquée par le lâchage d'une quarantaine de tonnes d'huile pour transformateur, qui aurait tué plus de 400 tonnes de truites. De plus, cela conduisit à une panne de courant contraignant les fabricants de la région, notamment l'industrie de l'aluminium, à mettre en marche des groupes diesel.

Avec deux mille sauveteurs mobilisés, ce drame a fait 67 morts, 15 blessés et 8 disparus[7].

Le groupe russe RusHydro, qui gère la centrale, a versé un million de roubles à chacune des familles des victimes. Au-delà du coût humain, le coût de cette catastrophe s'élève à 22 millions d'euros[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Maria Antonova et Krainova, « 10 Dead, 72 Missing in Dam Disaster », The Moscow Times, Moscou,‎ 18 août 2009 (lire en ligne)
  2. (en) Ilya Naymushin, « Russian dam disaster kills 10, scores missing », Reuters,‎ 17 août 2009 (lire en ligne)
  3. (en) Ljubomir Tančev, Dams and appurtenant hydraulic structures, Leyde (homonymie), Taylor and Francis,‎ 2005 (ISBN 978-90-5809-586-2, lire en ligne), p. 648
  4. http://www.sshges.rushydro.ru/hpp/dams/sshdam
  5. http://www.sshges.rushydro.ru/hpp/units/hydro
  6. Pierre Henry, Turbomachines hydrauliques: choix illustré de réalisations marquantes, PPUR presses polytechniques,‎ 1992 (ISBN 978-2-88074-209-6, lire en ligne), p. 95
  7. RIA Novosti, « Centrale Saïano-Chouchenskaïa: le bilan s'alourdit », RIA Novosti,‎ 22 août 2009 (lire en ligne)
  8. RIA Novosti, « Centrale Saïano-Chouchenskaïa: environ 22 M EUR de préjudice », RIA Novosti,‎ 17 août 2009 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

« Vidéo du début de l'accident », sur Youtube (consulté le 27 septembre 2011)