Atome de Rydberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En Physique atomique, on appelle atome de Rydberg l'état excité d'un atome, possédant un ou plusieurs électrons et dont le nombre quantique principal n (numéro de la couche) est très élevé. Ces atomes sont étudiables en première approche à l'aide de la théorie de l'atome de Bohr, le rayon de l'orbite d'un électron étant donné par la formule : r = \frac{n^2 a_0}{Z} où a0 est le rayon de Bohr et Z le numéro atomique de l'atome considéré.

Typiquement, les atomes de Rydberg utilisés pour fabriquer des états intriqués ont des n compris entre 50 et 100. Ces atomes ont récemment été utilisés dans la « capture » d'un photon : ils permettaient de détecter de façon non destructive le ou les photons piégés par deux miroirs ultra lisses, permettant ainsi l'étude de la dynamique quantique de ces photons.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]