André Cassagnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Arthur Granjean)
Aller à : navigation, rechercher

André Cassagnes (23 septembre 192616 janvier 2013) est un inventeur français. Il est connu pour avoir conçu l'écran magique vendu à plus de 100 millions d'exemplaires dans le monde, écran encore appelé « ardoise magique », commercialisé en France sous la marque « Télécran ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Un écran magique.

Né à Paris, André Cassagnes travaille adolescent dans la boulangerie de ses parents. Allergique à la farine, il est contraint de chercher une autre voie professionnelle[1].

Travaillant comme électricien dans la compagnie Lincrusta, Cassagnes remarque que la poudre d'aluminium utilisée par Lincrusta adhère au verre et lui donne un aspect métallisé. Un stylet peut y dessiner des figures, vues de l'autre côté d'une plaque transparente, et qui peuvent être effacées en secouant la plaque. Ce constat lui inspire l'invention de L'Écran Magique, constitué d'un écran gris entouré de rouge et de deux boutons blancs, qu'il présente à une foire aux jeux à Nuremberg en 1959. La firme américaine Ohio Art Company travaille alors avec lui pour construire la version définitive du jouet, l'Etch A Sketch qu'elle commercialise depuis 1960[1].

À partir de la cinquantaine, André Cassagnes se passionne pour les cerfs-volants, et réalise de nombreux prototypes construits avec un système modulaire original utilisant des tiges d'alliage d'aluminium raccordées avec connecteurs spéciaux de sa conception[2].

Lui et sa femme Renée ont trois enfants, Sophie, Patrick et Jean-Claude[3].

Dépôt de brevet[modifier | modifier le code]

N'ayant pas l'argent nécessaire pour déposer un brevet, André Cassagnes fait appel à un investisseur, qui charge son trésorier, Arthur Granjean, de la paperasserie et des démarches administratives. De ce fait, le nom de ce dernier apparait sur le dépôt de brevet. L'invention est fréquemment attribuée à Arthur Granjean, alors que selon certaines sources, il semblerait qu'elle revienne à André Cassagnes[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Etch A Sketch Creator Dies, Gifts & Decorative Accessories, 31 janvier 2013
  2. « André Cassagnes, inventeur du Télécran, est mort », sur Le Monde.fr,‎ 3 février 2013
  3. a et b Andre Cassagnes dies; Etch A Sketch inventor was 86 (« Since he couldn't afford to pay for a patent, he borrowed money from an investor who sent his treasurer, Arthur Granjean, to complete the paperwork. But Granjean's name ended up on the patent, helping to obscure Cassagnes' role »), sur Los Angeles Times. Consulté le 8 février 2013.