Antoine Derizet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoine Deriset ou Derizet, né le 16 novembre 1685 à Lyon[1] et mort le 6 octobre 1768 à Rome, est un architecte français, premier prix de Rome en 1720.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peu de choses sont connus sur sa formation. Sans doute a-t-il participé à Lyon à quelques constructions mais rien ne vient appuyer ce dire. Pourtant en 1720, il reçoit le tout premier Prix de Rome, pour un projet d'entrée d'un palais dorique, ce qui suggère qu'il a dû participer à Paris à des projets d'architecture, mais rien ne nous est parvenu[2]. Le 8 décembre 1723, il arrive à Rome après avoir reçu une bourse de l'Académie de France. En 1728, il est admis à l'Académie de Saint-Luc où il enseigne la géométrie et la perspective[3]. Il participe à la rénovation de plusieurs églises de Rome. En 1729, il devient membre de la Congrégation de Saint-Louis qui avait la responsabilité des édifices religieux. Il obtient alors la responsabilité de la surveillance des édifices. En 1736, il conçoit l'église Santissimo Nome di Maria al Foro Traiano et participe à la décoration de l'église Saint-Louis-des-Français de Rome[4].

Plafond de l'église San Luigi décoré par Antoine Deriset

Antoine Derizet est un adepte de la transposition des proportions musicales en architecture[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dizionario Biografico degli Italiani, Volume 39 (1991)
  • Jean-Claude Boyer, L'appel de l'Italie, artistes français et nordiques dans la péninsule, Gourcuff Gradenigo, 2006, p. 208

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Collection de l’École française de Rome, copie de l'acte de baptême, 2004, p. 267
  2. Henri Lemonnier, Procès verbaux de l'Académie royale d'architecture, 1920, Tome IV, p. 13
  3. W. Oechslin, Contributo alla conoscenza di Antonio Deriset, architetto e teorico dell'architettura, in Quaderni dell'Istituto di storia dell'architettura, Tome XVI, 1969, p. 47-66
  4. Saint-Louis des Français et ses Caravage
  5. Quarenghi Giacomo (1744-1817) Encyclopédie Universalis

Liens externes[modifier | modifier le code]