Anticlide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anticleidès)
Aller à : navigation, rechercher

Anticlide ou Anticleidès d'Athènes (en grec ancien Ἀντικλείδης) est un historien grec ancien dont les œuvres sont connues indirectement par des citations et des allusions d'auteurs postérieurs.

Époque[modifier | modifier le code]

Anticlide est cité par Plutarque dans la Vie d'Alexandre[1] comme auteur d'un traité évoquant Alexandre le Grand, ce qui permet de savoir qu'il a vécu après l'époque de ce roi, mais rien d'autre ne permet de savoir plus précisément à quelle époque il a vécu.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Quatre traités sont cités par des auteurs postérieurs et attribués à Anticlide, sans qu'il soit possible de savoir avec certitude s'il ce nom désigne un seul auteur ou plusieurs auteurs homonymes.

  • Un Sur les Retours (περὶ Νόστων)[2], qui évoquait les retours des Grecs chez eux après leurs expéditions. Le géographe Strabon cite[3] un passage probablement tiré de cet ouvrage.
  • Des Dèliaka (Δηλιακά), un traité sur l'île de Délos[4].
  • Un Egegeticos (Ἐξηγητικός ou ἐξηγητικά)[5], traité qui, selon Smith[6], semble avoir été une sorte de dictionnaire fournissant des définitions et des gloses des mots apparaissant dans les œuvres anciennes.
  • Un traité Sur Alexandre (Περὶ Ἀλεξάνδρου) consacré à Alexandre le Grand et qui comptait au moins deux livres[7].

Les fragments et testimonia d'Anticlide ont été édités par Felix Jacoby dans les Fragmente der griechischen Historiker en 1923 : Anticlide est l'auteur no 140.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plutarque, Vies parallèles [détail des éditions] [lire en ligne], Alexandre, 46.
  2. Ce traité est cité par Clément d'Alexandrie dans le Protreptique (chapitre 3, section 42, sous-section 5) et par Eusèbe dans sa Préparation évangélique (IV, 16, 12). Traité mentionné par l'article de la Souda [(en)(grc) lire en ligne] (s.v. Ἀντικλείδης = alpha 2671 Adler).
  3. Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], V, 2, 4.
  4. Traité cité dans les scholies aux Argonautiques d'Apollonios de Rhodes, v. 1207 et 1289.
  5. Traité cité par Athénée dans Les Deipnosophistes (XI, 46 dans l'édition de Kaibel).
  6. Smith (ed., 1867), article « Anticleides ».
  7. Diogène Laërce se réfère au second livre de ce traité dans ses Vies des philosophes, VIII, 11, 10.

Bibliographie[modifier | modifier le code]