Anja Andersen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andersen.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Camilla Andersen, autre joueuse de handball danoise
Anja Andersen
{{#if:
Image illustrative de l'article Anja Andersen
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau du Danemark Danemark
Naissance 15 février 1969 (45 ans)
Lieu Odense
Taille 1,78 m
Poste arrière
Situation en club
Club actuel fin de carrière
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
- Drapeau : Danemark Stjernen IF
- Drapeau : Danemark Vejle Allested
- Drapeau : Danemark ASH 72
- Drapeau : Danemark IF Jarl Arden
- Drapeau : Danemark Aalborg KFUM
- Drapeau : Danemark Ikast FS
- Drapeau : Danemark Viborg HK
-1993 Drapeau : Norvège Bækkelagets SK
1993–1996 Drapeau : Allemagne TuS Walle Brême
1996–1999 Drapeau : Norvège Bækkelagets SK
Sélections en équipe nationale **
Année(s) Équipe M. (B.)
1989-1999 Drapeau : Danemark Équipe du Danemark 133(726)
Équipes entraînées
Année(s) Équipe Stat
2000-2008 Drapeau : Danemark Slagelse DT
2006 Flag of Serbia and Montenegro.svg Serbie-et-Monténégro
2008-2010 Drapeau : Danemark FCK Håndbold
2011-2011 Drapeau : Roumanie Oltchim Râmn. Vâlcea
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Anja Andersen, née le 15 février 1969 à Odense, est une ancienne handballeuse danoise, double championne olympique, aujourd'hui devenue entraîneur. Elle a été élue meilleure handballeuse de l'année 1997.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anja Andersen a été considérée comme la meilleure joueuse du monde en raison de ses qualités d'attaquante et de l'inventivité dont elle faisait preuve sur le terrain. Cependant, son tempérament impulsif lui a valu de nombreuses expulsions au cours de sa carrière. Elle fut même un temps retirée de l'équipe lors des jeux olympiques d'Atlanta pour avoir discuté les options de jeu de son équipe et son comportement sur le terrain.

Elle a été l'une des principales actrices du succès de l'équipe danoise lors du mondial 1993 où le Danemark remporte la médaille d'argent, ce succès constituant la première pierre de ce qui allait devenir la meilleure équipe nationale des années 1990. Elle remporte ainsi deux titres européens en 1994 et 1996, un titre mondial en 1997 et enfin le titre olympique lors des Jeux olympiques d'Atlanta en 1996. Elle est également nommée dans l'équipe type du tournoi olympique[1].

En 1999, elle doit mettre un terme à sa carrière sportive en raison de problèmes cardiaques. Elle devient alors entraîneur et continue à défrayer régulièrement la chronique par son comportement souvent explosif sur le banc. Sa nouvelle carrière est rapidement couronnée de succès puisqu'elle remporte avec Slagelse DT, un club qu'Anja Andersen a hissé au plus haut niveau, un titre de championne du Danemark et trois Ligue des champions.

En début d'année 2006, elle est choisie pour devenir entraîneur de l'équipe nationale de Serbie et Monténégro, équipe dont quatre joueuses figurent dans l'effectif de Slagelse. Mais elle n'occupe ce poste que brièvement.

En 2008, elle décide de quitter Slagelse pour entraîner le FCK Handbold, un autre club danois, son objectif étant de conduire son nouveau club vers au plus haut niveau européen. De nombreuses joueuses de Slagelse décident de la suivre dans cette nouvelle aventure. En mai 2009, le FCK Handbold remporte sous sa direction la Coupe des vainqueurs de coupe.

Palmarès (joueuse)[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Carrière (entraîneur)[modifier | modifier le code]

Palmarès (entraîneur)[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales
Compétitions nationales
  • Championne du Danemark (3) : 2003, 2005 et 2007

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] « History of the Olympic Games », Fédération internationale de handball (consulté le 24 août 2013), p. 38

Sur les autres projets Wikimedia :