Anguillule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anguillule
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
L'expression « Anguillule » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Page d'aide sur l'homonymie
Larve de Strongyloides stercoralis
Larve de Strongyloides stercoralis
Taxons concernés

Dans l'embranchement des Nematoda

Anguillule est le nom vernaculaire donné à plusieurs nématodes, vers ronds, qui vivent dans le sol et sur certaines plantes. Ils sont souvent minuscules, microscopiques. Ils ne dépassent pas en général 0,2 à 1 mm de longueur, mais quelques espèces atteignent cependant 5 à 10 mm. Ils sont filiformes, incolores et transparents, vivant dans le sol, dans les plantes et les matières animales en décomposition.

Espèces nommées « anguillule »[modifier | modifier le code]

Caractéristiques communes[modifier | modifier le code]

Les anguillules habitent des sols de tous les climats, souvent jusqu'à une profondeur de 1,5 à 2 mètres dans les sols sablonneux. Ils vivent également sous les rivages maritimes, dans les eaux douces, les eaux d'égouts, les cuves à vinaigre, les cartons à bières, les couches de champignons.

Ils se présentent en général, sous forme de vers dotés d'une épaisse cuticule superficielle d'anneaux. Certains sont porteurs de virus et transmettent des maladies comme l'anguillulose ou la strongyloïdose, une parasitose humaine provoquée par un parasitisme duodénal de ce ver qui, dans certains cas, peut se transformer en une infection au pronostic sévère. Par exemple heterodera rostochiensis est un parasite de la racine de la pomme de terre et Strongyloides stercoralis est responsable de l'anguillulose humaine.

Pour se déplacer, les anguillules ont besoin d'eau ou d'humidité. Ils peuvent néanmoins survivre au dessèchement pendant longtemps. Ainsi des scientifiques ont pu observer, pour certaines espèces, une survie pendant vingt ans dans une masse d'ouate de coton sèche.

Si certains anguillules meurent par manque d'oxygène, dans les sols inondés, d'autres peuvent survivre à une immersion en eau de mer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Derwent, Thesaurus of agricultural organisms: pests, weeds and diseases, Volume 1. Derwent Publications, Ltd. Éditions CRC Press, 1990. 1529 pages. ISBN 0-412-37290-8, 9780412372902. Rechercher dans le document numérisé

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]