Angélique Spincer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Angélique Spincer
{{#if:
Angélique Spincer lors de la finale de la coupe de la ligue 2013
Angélique Spincer lors de la finale de la coupe de la ligue 2013
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 25 juin 1984 (30 ans)
Lieu Orsay
Taille 1,73 m
Poste Demi-centre
Ailière gauche[1]
Situation en club
Club actuel Issy Paris Hand
Numéro 13
Parcours junior
Saisons Club
2000-2001 Ormesson
2001-2002 Noisy-le-Grand
2002-2004 US Alfortville
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
2004-2006 CJF Fleury-Les-Aubrais
dep. 2006 Issy Paris Hand
Sélections en équipe nationale **
Année(s) Équipe M. (B.)
2005-2012 Flag of France.svg France 69 (239)[1]
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Angélique Spincer, née le 25 juin 1984 à Orsay, est une handballeuse française, évoluant au poste de demi-centre et d'ailière gauche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle débute le haut niveau au CJF Fleury-Les-Aubrais au poste d'ailière gauche, mais démontre des qualités techniques de tirs et de passes, qui la propulse alors sur le poste de demi-centre.

Après avoir évolué avec les sélections de jeunes, elle rejoint le groupe de l'Équipe de France pour obtenir sa première sélection en 2005 face à la Roumanie. Elle participe au mondial 2005 puis est l'un des maillons forts de l'équipe qui remporte la médaille de bronze lors des Championnat d'Europe 2006 en Suède, terminant meilleure marqueuse, avec 35 buts, de la sélection française[2].

Malheureusement, elle doit déclarer forfait pour le mondial 2007 qui se déroule en France en raison d'une blessure à l'épaule qui la tient éloignée des parquets pendant huit mois. Insuffisamment rétablie, elle doit ensuite de nouveau déclarer forfait pour le tournoi de qualification pour les jeux de Pékin. Après avoir réintégré le groupe de l'équipe de France en préparation pour les jeux, elle doit finalement renoncer, ressentant une gêne[3].

Elle retrouve l'équipe de France pour le Championnat d'Europe 2008 en Macédoine. Lors de cette dernière compétition, l'équipe de France, qui intègre de nouvelles joueuses pour remédier à la fin de carrière des glorieuses anciennes, termine le premier tour avec trois défaites et se voit éliminée de la compétition.

Après une année de purgatoire, suite à la rétrogradation de son club Issy Paris hand, nouveau nom depuis 2009 du club d'Issy-les-Moulineaux, en deuxième division, elle retrouve l'élite du handball français pour la saison 2010-2011, le club assurant à l'issue de cette saison son maintien. Elle retrouve également l'équipe de France en participant au Championnat d'Europe 2010, compétition où la France à la cinquième place.

Lors de la saison 2011/2012, elle remporte le championnat régulier avec Issy-Paris, l'équipe se hisse en finale des play-off, mais malheureusement s'incline contre l'Arvor 29 pays de Brest, se sera donc à la 2e place du championnat que finira Issy-Paris, Angélique devient donc pour la première fois vice-championne de France de première division.

En décembre 2011, elle devient vice-championne du monde 2011 au Brésil.

Toujours gênée par une douleur à l'épaule droite, elle renonce à la préparation pour les Jeux Olympiques 2012 à Londres où la France s'incline en 1/4 de finale face au Monténégro.

Sur les autres projets Wikimedia :

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Angélique Spincer reçoit la Coupe de la Ligue 2013.

Club[modifier | modifier le code]

compétitions internationales
compétitions nationales

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Championnats du monde
Championnats d'Europe
autres

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Profil d'Angélique Spincer », sur Site officiel de l'équipe de France féminine (consulté le 30 décembre 2013)
  2. « Spincer : «Rester humbles» », sur l'Équipe.fr,‎ 18 décembre 2006 (consulté le 30 décembre 2013)
  3. « JO2008 - Angélique Spincer forfait », sur l'Équipe.fr,‎ 10 juillet 2008 (consulté le 30 décembre 2013)