André de Fleury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

André de Fleury fut moine de l'abbaye de Fleury au XIe siècle. Il est issu d'une famille seigneuriale d'Orléans plutôt aisée : son père en effet n'avait pas hésité à faire plusieurs donations à des établissements religieux ou à d'autres. Outre la Vie de Gauzlin, abbé défenseur des libertés monastiques, grand bâtisseur, voire considéré comme un thaumaturge, André de Fleury continua aussi les Miracula Sancti Benedicti, une œuvre déjà commencée avant lui, et qui sera continuée après. Elle traite des faits de saint Benoît de Nursie, fondateur de la règle bénédictine suivie par André de Fleury.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Vita Gauzlini abbatis Floriacensis monasterii :
    • éd. Paul Ewald in Neues Archiv der Gesellschaft für ältere deutsche Geschichtskunde, 3, Hanovre, 1878, p. 351
    • éd. et trad. Robert-Henri Bautier et Gillette Labory, Paris, CNRS éditions, 1969
  • Miracula Sancti Benedicti