Alki Zei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alki Zei (Άλκη Ζέη, née en 1925 à Athènes) est une romancière grecque, auteure de littérature d'enfance et de jeunesse.

Alki Zei étudie la philosophie à l'université d'Athènes, puis le théâtre à l'Odeion d'Athènes, et l'écriture de scénario à l'institut de cinéma de Moscou. De 1954 à 1964 elle vit en Union soviétique comme réfugiée politique. Elle revient en Grèce mais quitte à nouveau le pays quand la junte prend le pouvoir en 1967, partant vivre à Paris.

Son premier roman, Le Tigre dans la vitrine est semi-autobiographique et s'inspire de sa jeunesse à Samos.


Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Tigre dans la vitrine (Το Καπλάνι της Βιτρίνας, 1963)
  • La Guerre de Petros (Ο μεγάλος περίπατος του Πέτρου, 1971)
  • Oncle Platon (Ο θείος Πλάτων, 1975)
  • Un dimanche d'avril (Μια Κυριακή του Απρίλη, 1978)
  • L'Ombrelle mauve (Η μωβ ομπρέλα, 1989)
  • Le Grand Écart
  • Grand-Père menteur (Ό Ψεύτης Παππούς, 1992)

Source[modifier | modifier le code]