Aihwa Ong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aihwa Ong est une professeure d'anthropologie socioculturelle américaine à l'université de Californie (Berkeley) depuis 1984.

Formation[modifier | modifier le code]

Elle détient un doctorat (Ph.D) de l'Université Columbia (1982).

Fonction[modifier | modifier le code]

De 1999 à 2001 elle est titulaire de la chaire du Centre d'étude d'Asie du Sud-Est et de 2002 à 2002, elle assume la direction de la Maison socioculturelle pour Berkeley[1].

Recherches[modifier | modifier le code]

Ses recherches ont pour thème les interactions entre les systèmes de gouvernance, le politique, la technologie et la culture et la façon dont l'environnement constitué par ces interactions façonne les valeurs et les pratiques humaines dans les pays d'Asie du Pacifique. Les travaux de Ong sur les femmes musulmanes ouvrières, les citoyens chinois en situation de diaspora, la souveraineté éduquée et les réfugiés cambodgiens ont permis d'avancer la recherche en anthropologie de la globalisation.

Dans Global Assemblages (2005), Aihwa Ong et Stephen Collier proposent une approche anthropologique questionnant les implications du domaine global et des éléments particuliers à un site dans la formation des conditions de la vie contemporaine. Le travail de terrain anthropologique mené par Ong en Asie du Sud-Est et en Chine permet à cette chercheuse de témoigner de l'émergence de centres globaux et de biotechniques globales dans l’espace très changeant de la modernité de l'Asie.

Ong est l’auteure de plusieurs ouvrages clés en anthropologie. Parmi ceux-ci figurent Flexible Citizenship: the cultural logics of transnationality (1999); Buddha is Hiding: refugees, citizenship, the new America (2003) et Neoliberalism as Exception: mutations in citizenship and sovereignty (2006). Certains de ces ouvrages sont disponibles en langue allemande, italienne et dans les langues officielles de la Chine.

Aihwa Ong est bénéficiaire de l'appui de la Fondation MacArthur et de la Fondation nationale scientifique (États-Unis).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Scales of exception: Experiments with knowledge & sheer life in tropical Southeast Asia, Singapore Journal of Tropical Geography/ 29 (July 2008)2:1-13 ;
  • 2008 : (corédacteur Li Zhang), Privatizing China, Socialism from Afar. Ithaca: Cornell University Press ;
  • 2007 : Privatizing China, Socialism from Afar (corédacteur ). Ithaca : Cornell University Press ;
  • 2006 : Neoliberalism as a Mobile Technology, Transactions 31 (2006) 1-6 ;
  • 2006 : Please Stay: Pied-a-Terre Subjects in the Megacity, Citizenship Studies Vol. 11, no. 1 (2007): 83-93 ;
  • 2006 : Neoliberalism as Exception: Mutations in Citizenship and Sovereignty. Durham: Duke University Press ;
  • 2006 : Experiments with Freedom: Milieus of the Human, American Literary History (March 1, 2006) ;
  • 2004 : Global Assemblages: Technology, Politics and Ethics as Anthropological Problems (corédacteur Stephen J. Collier). Malden, Ma. and Oxford, UK: Blackwell Publishing ;
  • 2004 : The Chinese Axis: Zoning Technologies and Variegated Sovereignty, Journal of East Asian Studies 4 (2004), 69-96 ;
  • 2003 : Buddha in Hiding: Refugees, Citizenship, and the New America (University of California Press, Public Anthropology Series). (Italian translation, 2005) ;
  • 2003 : Cyberpublics and Diaspora Politics among Transnational Chinese Interventions 5(1):82-100 ;
  • 2003 : Higher Learning: Educational Availability and Flexible Citizenship in Global Space in Diversity and Citizenship Education, ed. James A. Banks, New York: J. Wiley, pp. 49-70 ;
  • 2001 : Modernity, Anthropological Aspects. In International Encyclopedia of the Social and Behavioral Sciences, vol. 15. N. J. Smelser and Paul B. Baltes, eds. Pp. 9944-49. International Encyclopedia of the Social and Behavioral Sciences. Oxford: Pergamon ;
  • 2000 : Graduated Sovereignty in Southeast Asia. Theory, Culture, and Society. 17(4):55-75 ;
  • 1999 : Flexible Citizenship: The Cultural Logics of Transnationality. Durham: Duke University Press. Honorable Mention, Senior Prize, American Ethnological Association (2000) and Cultural Studies Book Award, Association for Asian American Studies (2001). (German translation, 2004) ;
  • 1999 : Muslim Feminists in the Shelter of Corporate Islam, Citizenship Studies Vol. 3, no. 3:355-71 ;
  • 1997 : Ungrounded Empires: The Cultural Politics of Modern Chinese Transnationalism (corédigé avec Donald Nonini). New York: Routledge ;
  • 1995 : Bewitching Women, Pious Men: Gender and Body Politics in Southeast Asia. Michael Peletz (corédacteur). Berkeley: University of California Press ;
  • 1987 : Spirits of Resistance and Capitalist Discipline: Factory Women in Malaysia. Albany: State University of New York Press.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir son Site personnel.