Ahiram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sarcophage d'Ahiram au Musée national de Beyrouth

Ahiram, était le Roi Phénicien de Byblos (vers 1000 av. J.-C.).

Exhumé en 1923 par Pierre Montet, dans la Nécropole royale de Jebail (Byblos), ce sarcophage présente un double intérêt dû à la fois au décor qui orne ses côtés et à l'inscription phénicienne, dont une partie est gravée sur un petit côté de la cuve et la suite sur le grand côté du couvercle.

L'inscription sur le sarcophage d'Ahiram ainsi que le graffite du tombeau d'Ahiram utilisent pour la première fois 21 des 22 caractères de l'alphabet phénicien. En effet il ne manque que le sade. Ces inscriptions dans leurs formes sont l'exemple le plus ancien de l'alphabet phénicien et le prototype de tous les alphabets actuels.

Sarcophag of Ahiram inscription.png

Le texte phénicien, qui débute sur le petit côté droit de la cuve et continue sur le couvercle, au-dessus de la scène principale, se lit de droite à gauche comme suit:

  • (sur la cuve) Sarcophage qu'a fait Ithobaal, fils d'Ahiram, roi de Gbl, pour Ahiram, son père, comme sa demeure dans l'éternité.
  • (sur le couvercle) Et si un roi parmi les rois, gouverneurs parmi les gouverneurs, dresse le camp contre Gbl et déplace ce sarcophage, le sceptre de son pouvoir sera brisé, le trône de sa royauté se renversera et la paix régnera sur Gbl. Quant à lui, sa mémoire sera effacée de la bouche de l'Au-delà.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Dussaud, « Les inscriptions phéniciennes du tombeau d'Ahiram, roi de Byblos ». Dans : Syria. Tome 5 fascicule 2, 1924. p. 135-157.