Agamédé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Agamède.
Titre : Commentaire manuscrit sur l'Iliade d'Homère par Michel le Syncelle, VIIIe siècle après J.C.

Dans la mythologie grecque, Agamédé ou Agamède (en grec ancien Ἀγαμήδη / Agamếdê) est une des filles d'Augias.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Comme pour le nom de Médée, celui d'Agamédé est issu du verbe grec "médomai" ("μηδομαι") « méditer », issu de la racine d'origine peut-être médique "med" : comprendre, concevoir[1], auquel s'ajoute le préfixe aga-. Ce nom révèle peut-être le savoir ou la capacité à raisonner de ce personnage

Apparitions dans la littérature[modifier | modifier le code]

Homère mentionne la «blonde Agamédé, qui connaissait toutes les plantes médicinales qui poussent sur la vaste terre[2]». Elle est chez lui l'épouse de Moulios, tué par Nestor. Selon Hygin cependant, Agamédé conçoit un fils, Dictys, d'une liaison avec Poséidon.

Simaitha, la magicienne de Théocrite, dans la deuxième idylle, demande l'aide d'une certaine Périmède: «Salut, effrayante Hèkata ! soutiens-moi jusqu’au bout, et fais que mes poisons égalent en violence ceux de Kirka, ceux de Mèdéia et ceux de la blonde Périmèda[3]!» Il s'agit peut-être de la même femme, le préfixe ayant changé mais l'étymologie et les attributs restant identiques.

Étude[modifier | modifier le code]

D'après M.B. Oglive[4], Agamédé aurait vraiment existé et était une femme ayant vécu vers le XIIe siècle av. J.-C. particulièrement versée dans la connaissance des plantes.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Étymologie du nom Médée
  2. Traduction de Leconte de Lisle.
  3. http://fr.wikisource.org/wiki/Idylles_%28Th%C3%A9ocrite,_traduction_Leconte_de_Lisle_1869%29 Théocrite, Idylles II, traduction de Leconte de Lisle, 1869
  4. (en) Women in Science, MIT Press, 1986 (ISBN 026215031[à vérifier : ISBN invalide]).