Acousilaos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Acousilaos est un historien, logographe et mythographe vivant au VIe siècle av. J.-C..

Biographie[modifier | modifier le code]

Acousilaos est né à Argos, d'un père nommé Cabras. Selon la Souda, la découverte de tablettes de bronze contenant un texte sur la généalogie divine, dans la propriété de son père[1], le décida à écrire pour le reste de sa vie. Le reste de sa vie est mal connue.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Auteur d’une généalogie en trois livres, qui reprenait en prose ionienne l’essentiel de l’ouvrage d’Hésiode aux dires des anciens. Il semble aussi avoir rapporté dans cet ouvrage de nombreuses légendes, parfois même les moins connues. Grâce aux scholies et à Clément d'Alexandrie, quelques fragments de son œuvre subsistent. Son récit partait du Chaos originel pour finir à l’époque de la prise de Troie. Il y avait narré aussi des légendes telles celles sur le premier homme Phoronée, ou le cycle des exploits d’Héraclès au jardin des Hespérides gardés par des Harpies[2], ou encore la mort de Calaïs et Zétès tués à Tinos par Héraclès[3]

Sous son nom circulait dès l’Antiquité une chronique sur les rois d’Argos ; Platon parle de lui dans Le Banquet : « Après le Chaos, sont nés ces deux êtres, Gaïa et Éros »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]