Achenseebahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Achenseebahn
Ligne de Jenbach à Seespitz, au bord du lac d'Achen
Gare de Seespitz au bord du lac Achensee
Gare de Seespitz au bord du lac Achensee
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Villes desservies Jenbach
Historique
Mise en service 1889
Caractéristiques techniques
Longueur 6,8 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification

Non électrifiée

Pente ou rampe maximale 160 ‰
Crémaillère De type Riggenbach
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire Achenseebahn AG
Exploitant(s) Achenseebahn AG
Schéma de la ligne

L’Achenseebahn est une ligne de chemin de fer à crémaillère à voie métrique autrichienne. Elle va de Jenbach à Seespitz sur le lac Achensee. Son ouverture remonte à 1889. La ligne n'est pas électrifiée et est encore aujourd'hui exploitée exclusivement avec des locomotives à vapeur. La ligne appartient à la Achenseebahn-Aktiengesellschaft dont le capital est détenu à 70 % par les communes traversées.

La voie[modifier | modifier le code]

D'une longueur d'environ 7 kilomètres, la voie débute à Jenbach, la seule gare autrichienne comptant 3 écartements de voie différents. Elle se trouve sur la ligne voie normale de Kufstein à Innsbruck des Österreichische Bundesbahnen (ÖBB), et la Zillertalbahn à voie de 760 mm qui part en direction de Mayrhofen ainsi que la ligne à voie métrique vers l'Achensee. La voie est équipée d'un crémaillère de type Riggenbach depuis la sortie de la gare de Jenbach jusqu'à Eben. C'est sur cette section que l'on trouve les rampes les plus fortes, atteignant 160‰. Les trains continuent ensuite vers Seespitz en simple adhérence, car les pentes sont beaucoup moins marquées, avec un maximum de 25‰. Au terminus, sur les rives du lac Achensee, les trains donnent correspondance aux bateaux de croisière circulant à sa surface, par un embarcadère à proximité immédiate de la station.

Les locomotives[modifier | modifier le code]

Pour l'ouverture de l'Achenseebahn en 1889, quatre locomotives de type Bzt-n2. Elles ont été numérotées de 1 à 4 et ont été baptisées Theodor, Hermann, Georg et Carl. La locomotive n°4 a été utilisée des années de l'après la deuxième guerre mondiale à 2005 comme magasin de pièces détachées pour entretenir les trois autres, qui sont les plus anciennes locomotives à crémaillère d'Autriche en activité. À cette date, il a été décidé de reconstruire la locomotive n°4, dont il ne restait plus guère que le châssis, ceci afin de préparer la période de révision lourde indispensable que devront subir les 3 autres locomotives dans les années qui viennent.

La locomotive n°1 a été gravement endommagée par l'incendie de la vieille remise du dépôt de Jenbach, le 16 mai 2008[1].

Les voitures[modifier | modifier le code]

Les trains circulent en général avec deux voitures, une fermée et une ouverte. Les voitures étant poussées à la montée et retenues par la locomotive à la descente, les voitures ouvertes disposent du côté amont d'une plateforme pour accueillir le chef de train, qui guide le mécanicien à distance.

Il existe encore quelques wagons, mais leur usage est limité à l'entretien de la voie car l'Achenseebahn n'assure plus de service marchandises.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Karl Armbruster, Hans Peter Pawlik: Jenbach–Achensee, Die Tiroler Zahnradbahn, Verlag Slezak, Wien 1993, ISBN 978-3-85416-149-3

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]